Levure de riz rouge et conseils d’utilisation :

Comment utiliser la levure de riz rouge : posologie

la levure de riz rouge : comment utiliser et à quelle posologie !
Share Button
la levure de riz rouge : comment utiliser et à quelle posologie !

la levure de riz rouge : comment utiliser et à quelle posologie !

La levure de riz rouge est une levure qui est en vente libre et qui rentre dans de nombreuses compositions de compléments alimentaires. Il est nécessaire de bien en comprendre la posologie et les conseils d’utilisation.

La levure de riz rouge :

Pour ceux qui ne connaissent pas la levure de riz rouge, il s’agit d’une levure nommée Monascus purpureus, qui a été fermentée dans une quinzaine de jours sur un support qui est le riz commun oriza sativa. Les conditions de fermentation sont très importantes et on doit suivre scrupuleusement le même processus de fermentation, afin d’obtenir une qualité reproductible en qualité et en activité.

La levure de riz rouge ainsi obtenue contient des actifs qui colorent également la levure en rouge pourpre et qui s’appellent les monacolines à l’origine de l’activité sur la baisse du cholestérol.

Qualité de la levure de riz rouge :

Les levures de riz rouge ne sont pas toutes identiques entre elles,

Il est nécessaire de consommer une levure de riz rouge qui a été contrôlée au niveau de la production mais aussi en sortie de production et après son conditionnement en gélule.

Il faut bien sûr que la levure présente un niveau requis de qualité bactériologique et ne présente aucun germe, ni métaux lours. Le taux de pesticides doit aussi être contrôlé et cela prévaut que de la levure de riz rouge normale ou de la levure de riz rouge bio qui doivent suivre les mêmes contrôles.

Enfin, il faut contrôler l’absence de citrinine sur le produit fini, qui est une toxine qui peut se développer au cours de la fermentation et qui peut être toxique pour les reins. Il est nécessaire d’avoir une absence totale ou une absence de détection de la citrinine.

Enfin, le taux de monacoline K doit être contrôlé afin d’apporter un taux journalizer de 10 mg de monacoline K par jour, pour d’une part avoir une bonne efficacité et piur d’autre part rentrer dans les standards de commercialisation demandés par l’EFSA, l’agence de sécurité européenne.

Conseils d’utilisation de la levure de riz rouge :

Il est nécessaire de prendre 2 gélules par jour de levure de riz rouge, ce qui est équivalent à 500 mg de poudre de levure de riz rouge. Ceci permet d’apporter 10 mg de monacoline K par jour, et on peut suivre cette concentration pendant 2 mois, tout en contrôlant son taux de cholestérol sanguin.

Il est possible de consommer des double doses, notamment au départ de la cure, pendant une dizaine de jours, en prenant 4 gélules par jour, soit 20 mg de monacoline K, mais cela n’est généralement pas nécessaire, si on y associe la mise en place d’un régime alimentaire anticholestérol adapté, en supprimant d’une part, les aliments d’origine animale qui sont gras, comme la charcuterie, la viande rouge, les abats, en supprimant les fritures et les plats en sauce, ainsi que les desserts riches en crème. Il faut par ailleurs augmenter la prise de fruits et de légumes peu cuits, afin d’augmenter l’apport en vitamines et en minéraux, mais aussi en améliorant l’apport de fibres qui vont permettre de limiter l’assimilation du cholesterol alimentaire. A ce titre, la prise simultanée de graine de lin bio permet d’avoir des effets encore meilleurs.

10 mg de monacoline K permet de baisser le cholestérol total de 15 à 20 % et le LDL cholestérol (le mauvais cholestérol) des mêmes proportions après 1 mois et demi de cure.

Dans quels cas, la levure de riz rouge est-elle déconseillée :

La prise de levure de riz rouge est déconseillée si la personne présente des troubles hépatiques et/ou rénaux, en cas de maternité ou d’allaitement, déconseillée aux enfants et aux adolescents et ne doit pas être associée à des jus de pamplemousse qui vont dégrader la bonne activité de la levure de riz rouge.

De plus, il ne faut pas associer la levure de riz rouge à d’autres médications pour baisser le cholestérol, car la monacoline K présente une structure similaire à certaines statines chimiques.

Enfin, en cas de doute, il est nécessaire de demander conseil à un praticien de santé qui sera à même de vous renseigner sur l’utilisation de la levure de riz rouge dans le cadre d’une hypercholestérolémie.

Marques recommandées :

levure de riz rouge coenzyme Q10 nat et form : http://www.mondebio.com/sante-bio/nat_et_form/levure-de-riz-rouge-coenzyme-q10-inhibe-la-synthese-du-cholesterol-60-gelules/12842.html

staticoncept q10 évolution : http://www.biosantesenior.fr/staticoncept-q10-evolution-laboratoires-fenioux,fr,4,staticonceptq10evolution.cfm

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*