Comparaison d’efficacité Levure de riz rouge et statines !

statines coenzyme q10 et levure de riz rouge
statines coenzyme q10 et levure de riz rouge
statines coenzyme q10 et levure de riz rouge

Le traitement par les statines constitue la première ligne de choix pour abaisser une hyperlipémie.

Les statines sont utilisées par des millions de personnes, tant leur efficacité est importante et leur intérêt pour abaisser les risques cardio-vasculaires, primordial !

Il y a par contre pas mal d’effets secondaires qui accompagnent la prise de statines, généralement parce que la dose prescrite est trop élevée. Une dose plus faible donnée sur le long terme avec des mesures diététiques anti-cholestérol plus drastiques seraient une piste de choix dans le traitement des hypercholestérolémies.

Les effets secondaires qui accompagnent la prise de statines sont des douleurs musculaires ou encore appelées des myopathies.

De nombreuses études se concentrent sur l’efficacité et la sécurité d’utilisation de la levure de riz rouge, une source naturelle de lovastatine, et sa comparaison médicale avec l’atorvastatine, la statine la plus largement utilisée et la plus commercialisée (Red yeast rice and coenzyme Q10 as safe alternatives to surmount atorvastatin-induced myopathy in hyperlipidemic rats – Marwan Abdelbaset,a Marwa M. Safar,b Sawsan S. Mahmoud,a Seham A. Negm,a Azza M. Aghab)

Les statines, comme la levure de riz rouge ou plus exactement la monacoline K qui a une structure biochimique équivalente à la lovastatine vont limiter la synthèse endogène du cholestérol et par là même diminuer la synthèse endogène du coenzyme Q10 (aussi appelé CoQ10). L’hypothèse première était de regarder si cette baisse de concentration en coenzyme Q10 n’était pas liée à une élévation des problèmes musculaires qui apparaissent lors de la prise de statines.

Ceci est particulièrement paradoxal, car si les statines sont destinées à protéger le système cardio-vasculaire, l’apparition éventuelle de créatine kinase montrant une souffrance musculaire est particulièrement préjudiciable quand on sait que le coeur est le premier muscle de l’organisme et qu’une souffrance éventuelle à son niveau n’est pas souhaitée.

On a donc évaluer l’association de coenzyme Q10 avec de l’atorvastatine afin de regarder l’évolution des concentrations en coenzyme Q10 et des paramètres de souffrance musculaire.

Ces études expérimentales sur des cas hyperlipémiques qui consomment de l’atorvastatine, de la levure de riz rouge, du coenzyme Q10 en association.

Le profil lipidique dans le sang, la fonction hépatique et la créatine kinase ont été suivis après 15 et 30 jours de prise du traitement.

La levure de riz rouge associée au coenzyme Q10 a montré des effets plus avantageux quand on s’intéresse à la diminution des taux de cholestérol et de lipidémie, par rapport à l’atorvastatine, car il n’y a pas eu d’élévation de créatine kinase – la concentration en créatine kinase est plus élevée quand il y a souffrance musculaire et début de myopathie.

La levure de riz rouge ne fait pas baisser non plus les taux de coenzyme Q10 et de coenzyme Q9 dans le coeur, qui restent à des taux normaux. Les mitochondries des cellules contiennent des cofacteurs allant de Q1 à Q10. Le coenzyme Q9, par lui même et le coenzyme Q10 synthétisé à partitr du coenzyme Q9, permettent de réduire les problèmes liés aux ischémies du myocarde, surtout en cas d’infarctus.

La conclusion de l’étude a montré que la levure de riz rouge et la Coenzyme Q10 peuvent présenter une alternative de choix pour traiter des hypercholestérolémies légères à modérées sans avoir de douleurs musculaires ou de myopathies associées, comme cela serait le cas avec l’utilisation de l’ atorvastatine.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*