Connaissez-vous votre taux de Protéine C-Réactive ?

Le role de l'alimentation en cas de Protéine c-réactive élevée

Tester votre taux de Protéines C-réactive (CRP) pourrait vous sauver la vie.

Le role de l'alimentation en cas de Protéine c-réactive élevée
Le role de l’alimentation en cas de Protéine c-réactive élevée

Avez-vous vérifié votre taux de CRP ? Vous devriez, parce que cette simple prise de sang pourrait vous sauver la vie.

Depuis longtemps, la Protéine C-réactive, également appelée CRP, est utilisée comme marqueur de l’inflammation dans le corps. On retrouve un taux élevé de CRP à pratiquement tous les stades de l’inflammation. Même si vous ne montrez aucun symptôme d’une maladie, un taux élevé de CRP peut être le signal d’un risque élevé de pratiquement tous les troubles dégénératifs tels que les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète ou bien d’autres maladies encore.

De nos jours, les CRP représentent bien plus qu’un simple marqueur de l’inflammation. Ils sont également une cause de l’inflammation.

Si vous connaissez votre taux de CRP, vous êtes dans une situation enviable. Car si ce taux est élevé, vous pouvez prendre des mesures pro actives pour le faire baisser, et ainsi diminuer le risque d’une longue série de troubles liés à l’inflammation chronique.

Qu’est-ce que la Protéine C-Réactive ?

La Protéine C-réactive (aussi appelée CRP) est fabriquée dans le corps, particulièrement par les cellules immunitaires, le foie, et les adipocytes (les cellules graisseuses). Pendant le début de la phase primaire d’une inflammation (telle qu’une infection ou une blessure cutanée), le taux de Protéine C-Réactive augmente d’une manière spectaculaire.

La Protéine C-Réactive (CRP) est un « marqueur » incroyablement sensible et fiable qui témigne de la présence d’une inflammation générale.

On s’en sert généralement pour tracer la progression des inflammations chroniques telles que l’arthrite rhumatoïde, la vascularite, ou bien encore les infections intestinales inflammatoires comme la maladie de Crohn.

Dans ces cas précis, l’augmentation des symptômes associés à une hausse du taux sanguin de la CRP indique le « niveau » de la maladie ainsi que le besoin de suivre un traitement anti-inflammatoire.

Cependant, plus récemment, il a été prouvé que les CRP sont une cause active de l’inflammation en plus d’en être un marqueur. Cette découverte cruciale ouvre la porte à de nouvelles manières de combattre l’inflammation chronique dans notre organisme.

Lorsque les CRP se lient à des molécules spécifiques dans le corps, elles participent à l’augmentation rapide de la production de molécules inflammatoires appelées les cytokines, et également l’arrivée d’autres médiateurs inflammatoires. C’est une fonction bienfaisante de l’inflammation aiguë parce qu’elle aide à accélérer le processus contre tous dommages internes et qu’elle détruit les organismes étrangers.

Cependant, ne pas réagir face à un taux élevé de CRP peut mener à une inflammation chronique destructrice, où les bénéfices laissent la place à des altérations qui risquent d’être irréversibles.

Risques cardio-vasculaires et Protéine C-Réactive :

C’est le cas dans les inflammations localisées au niveau de certaines artères, dans le développement du processus athéromateux qui peut déboucher à force sur des infarctus beaucoup plus graves.

L’inflammation au niveau du retrécissement devient un processus dégénératif irréversible.

Il est donc important de ne pas prendre à la légère une élévation du Cholestérol sanguin, surtout si la personne a plus de 50 ans et présente des facteurs de risques associés, ou des problèmes cardiaques héréditaires chez son ascendance.

En cas de Cholestérol trop élevé, l’alimentation doit être stricte  et les restrictions alimentaires peuvent être aidées par la prise de compléments alimentaires, comme la pectine de pomme, la levure de riz rouge et les oméga 3 surtout si le taux de triglycérides est également élevé.

Si le praticien traitant estime que ces mesures diététiques ne suffisent pas et que les analyses sanguines montrent des taux de cholestérol total et de rapport ldL / hdl qui ne baissent pas, et qui plus est, que le taux de Protéine C-Réactive (CRP) est élevé, il faudra avoir recours à une prise en charge encore plus stricte.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*