La consommation de Levure de riz rouge !

levure-de-riz-rougeLa Levure de riz rouge est à la fois un produit culinaire et un actif médicinal de la médecine traditionnelle chinoise.

Aux États-Unis, les compléments alimentaires contenant de la levure de riz rouge ont tout d’abord été commercialisés pour aider à abaisser les concentrations de cholestérol et de triglycérides dans le sang.

Cette fiche d’information fournit des informations de base sur la levure riz rouge, donne un aperçu de la recherche scientifique sur son efficacité et sa sécurité, examine le statut juridique de levure de riz rouge, et suggère des sources de renseignements supplémentaires.

 

Les Faits :

Certains compléments alimentaires à base de levure de riz rouge contiennent des quantités substantielles de monacoline K, une molécule qui est chimiquement identique à l’ingrédient actif appelé lovastatine qui est une statine hypocholestérolémiante.

Les monacolines peuvent abaisser le taux de cholestérol dans le sang mais peuvent causer les mêmes types d’effets secondaires et les mêmes interactions médicamenteuses que la lovastatine, si la consommation de levure de riz rouge n’est pas encadrée.

Il faut donc bien vérifier d’une part, l’origine de la levure de riz rouge et la concentration en monacoline K d’autre part, pour avoir un effet optimal sur les niveaux de cholestérol sanguin.

Les consommateurs doivent savoir lire les étiquettages de ces produits qui doivent normalement indiquer la quantité de levure de riz rouge qu’ils contiennent, ainsi que la quantité de monacoline K.

Certains pays européens ont décidé à l’encontre de la réglementation européenne en vigueur que les produits de levure de riz rouge qui contiennent plus que des traces de monacoline K sont des médicaments non approuvés et ne peuvent être vendus légalement comme des compléments alimentaires dans leur pays. En France, et en Europe du sud, cela en est tout le contraire et des compléments alimentaires contenant de la levure de riz rouge sont en vente libre du moment que les recommandations ne dépassent pas 10 mg de monacoline par prise journalière.

Certains produits à base de levure de riz rouge ne doivent pas contenir non plus un contaminant appelé citrinine, qui est une toxine qui peut se développer lors de la fermentation active de la levure Monascus purpureus sur le riz gluant. Mais fort heureusement, les lots de production sont contrôlés pour vérifier l’absence de cette toxine.

 

À propos de la levure de riz rouge :

 

La Levure de riz rouge est produite par la mise en culture du riz gluant de l’espèce commune oriza sativa, avec diverses souches de la levure Monascus purpureus. Certaines préparations de levure de riz rouge sont utilisées dans les produits alimentaires de la cuisine chinoise, y compris le canard laqué de Pékin pour lui donner sa couleur rouge vif. Depuis une dizaine d’années, de nombreuses souches de monacus purpureus sont vendues comme compléments alimentaires pour réduire les niveaux de cholestérol et de lipides sanguins.

La levure rouge de riz contient des substances actives appelées monacolines, dont on a découvert 14 variétés chimiques différentes. La Monacoline K est chimiquement identique à l’ingrédient actif appelé lovastatine qui est une statine hypocholestérolémiante.

Ces médicaments abaissent les niveaux de cholestérol dans le sang en réduisant la production de cholestérol par le foie, et sont vendus extensivement dans le monde entier.

 

La composition des produits à base de riz rouge varie selon les souches de levure et les conditions de fermentation utilisées pour les fabriquer. Les souches et les conditions utilisées pour produire de la levure rouge de riz utilisée comme ingrédient culinaire diffèrent de celles utilisées pour produire des produits destinés à réduire le cholestérol. Les concentrations en monacoline diffèrent beaucoup selon les 2 types de fermentation.

En 2008 et 2009, les années les plus récentes pour lesquelles des données sont disponibles, les ventes annuelles de compléments alimentaires à base de levure de riz rouge étaient d’environ 20 millions de boîtes dans le monde entier. Selon une étude menée en 2007 sur la pratique des approches alternatives de santé, environ 2 % des américains, soit 2 millions de personnes ont utilisé des méthodes complémentaire de santé pour abaisser leur cholestérol.

 

Résultats des essais cliniques menés sur la levure de riz rouge :

 

Dans les essais cliniques effectués sur les humains, la levure de riz rouge standardisée en monacoline a permis d’abaisser le cholestérol total ainsi que le LDL cholestérol, les lipoprotéines de faible densité appelées le mauvais cholestérol. Ces résultats sont reproductibles du moment que la dose de monacoline K apportée quotidiennement soit respectée. Au bout d’un mois de cure, la baisse du cholestérol total est d’environ 15 % et la baisse du LDL cholestérol est d’environ 13 à 15 %. Ces résultats sont importants avec des doses d’actifs faibles, ce qui montre la même efficacité que les statines qui nécessitent des doses plus importantes et qui peuvent donner des effets secondaires également plus importants.

On suspecte que d’autres actifs de la levure de riz rouge jouent également un rôle dans la baisse du cholestérol comme des phytostérols et des acides gras insaturés.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*