La Levure de riz rouge combat les maladies cardio-vasculaires :

levure-de-riz-rouge-proteine-c-reactiveLa levure de riz rouge ne baisse pas seulement le cholestérol sanguin, mais aide à diminuer les maladies cardio-vasculaires.

La bière, le vin, et aussi le pain !

La vie ne serait peut-être pas la même sans ce petit organisme, la levure, qui sous une de ses nombreuses formes, permet la fermentation des denrées alimentaires de base pour en obtenir des aliments beaucoup plus complexes mais tant appréciés des consommateurs depuis des millénaires.

En effet, la production de bière et de vin nécessite un type spécial de levure de bière appelée saccharomyces (une source bien connue de vitamines du groupe B), qui transforme les sucres en alcool pendant le processus de fermentation. Il en est de même pour la cuisson des pains levés, qui exige une levure dite de boulanger. Dans ce procédé de fermentation, le gaz dioxyde de carbone (CO2) est produit et pris au piège dans la pâte du pain, ce qui permet de faire lever le pain. Comme nous allons le voir, cependant, les avantages de la levure ne sont pas limités à des applications culinaires et alimentaires.

 

Il y a des milliers de différentes souches de levures (qui, sont dérivées d’un type de champignon). En plus des variétés économiquement importantes, comme la levure de bière et la levure de boulangerie, une espèce spécifique a une valeur médicinale très importante et a été utilisée depuis des siècles en Chine. Cette levure de couleur pourpre, appelée Monascus purpureus pousse sur le riz et lui donne une couleur rouge caractéristique lorsque la fermentation du riz est arrivée à maturité. Le produit qui en résulte, appelé de manière appropriée la levure de riz rouge, est utilisé en Asie à la fois comme un aliment et comme un colorant alimentaire. Pour le plus grand intérêt de la science moderne, la levure de riz rouge a montré des propriétés hypocholestérolémiantes.

 

La Levure de riz rouge contient des statines naturelles !

La Levure de riz rouge contient un composé appelé monacoline K qui est fabriqué de façon naturelle au cours de la fermentation, qui a une structure moléculaire identique à la lovastatine. On y trouve aussi un certain nombre de composés connexes qui ressemblent également fortement aux statines.

Ces composants sont très efficaces dans la réduction des concentrations sanguines de cholestérol, et sont des modèles naturels qui ont servi à la production de plusieurs médicaments pharmaceutiques.

Quelques exemples : il existe la lovastatine, mais aussi la simvastatine, la mévastatine, la pravastatine, l’atorvastatine, la fluvastatine qui ont des structures moléculaires proches.

Les statines réduisent le cholestérol dans le sang en inhibant une enzyme hépatique importante qui est nécessaire à la synthèse du cholestérol endogène. L’enzyme est la hydroxyméthylglutaryl-coenzyme A réductase (HMG coenzyme A reductase).

Si votre taux de cholestérol est trop élevé, l’inhibition de la HMG-CoA réductase est une bonne chose.

 

De nombreuses études ont montré, en effet, que c’est le moyen le plus efficace (en dehors des régimes alimentaires et de l’exercice physique) pour réguler les concentrations sanguines de cholestérol.

Une baisse du taux de cholestérol signifie généralement une diminution des risques d’athérosclérose, et donc une diminution de l’apparition des crises cardiaques, de sorte que les statines sont des médicaments très importants dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires. Il en est de même pour la levure de riz rouge.

Des recherches récentes indiquent même que le traitement par les statines peut aussi réduire le niveau d’une  protéine, appelée la protéine C-réactive, avec des conséquences interessantes qui peuvent réduire le risque de développer une maladie coronarienne.

 

La Protéine C-réactive est directement liée aux risques cardiaques !

La Protéine C-réactive (CRP) est un composé que le système immunitaire fait fabriquer au niveau du foie et qui est libéré dans la circulation sanguine pour assurer que les bactéries, les virus et d’autres éléments pathogènes ne puissent pas se développer sur des périodes prolongées. La CRP est donc un « marqueur inflammatoire », un composé qui signale la présence d’une infection ou d’une inflammation importante. Les protéines signalent aux globules blancs de détruire les bactéries et les éléments pathogènes afin d’atténuer l’inflammation. Cela semble un excellent système de protection.

Au-delà d’une infection, chez certains individus, cependant, des niveaux élevés de CRP peuvent refleter la présence d’inflammations artérielles graves qui peuvent évoluer vers des événements coronariens, tels que l’angine de poitrine (douleurs dans la poitrine), infarctus du myocarde (crise cardiaque), et la mort subite d’origine cardiaque (par exemple, en cas d’arythmies, qui sont des perturbations des contractions rythmiques du muscle cardiaque).

En fait, des 11 facteurs différents de risques qui ont été évaluées dans une population de 14 916 médecins de sexe masculin, deux facteurs – le ratio cholestérol total / HDL (le «bon» cholestérol), et le niveau de la protéine C-réactive dans le sang – étaient particulièrement bien corrélés à un risque accru d’athérosclérose et de maladies cardiovasculaires ultérieures.

Ce qui est très intéressant est que des travaux récents ont permis de monter que la levure de riz rouge permet d’abaisser les concentrations de protéine C-réactive dans le sang, montrant que la levure de riz rouge peut faire partie de l’arsenal thérapeutique à notre disposition pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*