La Levure de riz rouge protège nos artères !

La levure de riz rouge protège nos artères
La levure de riz rouge protège nos artères
La levure de riz rouge protège nos artères

Si vous êtes à risque en ce qui concerne les problèmes cardiovasculaires, la levure de riz rouge est pour vous !

En effet, la lutte contre les hypercholestérolémies est déclarée car le cholestérol trop élevé est lié avec des risques cardiaques plus élevés.

Dans les cas d’hypercholestérolémie d’origine alimentaire, de type modéré, il n’est pas nécessaire d’avoir recours systématiquement aux statines, car cela est relativement cher pour la sécurité sociale et les effets ne sont pas meilleurs que la mise en place d’un régime alimentaire anti-cholestérol.

De nombreuses études scientifiques ont montré que la levure de riz rouge pouvait baisser le LDL Cholestérol et le cholestérol total dans le sang, dans des proportions intéressantes avec des dosages en monacoline K relativement faibles (10 mg de monacoline K à prendre tous les jours).

Même si avoir un taux de cholestérol élevé n’est pas considéré seul comme un risque cardio-vasculaire, la gestion de sa concentration dans le sang, associée à la gestion des autres risques cardio-vasculaires permet de mettre à l’écart d’éventuelles maladies cardio-vasculaires comme l’infarctus ou les plaques d’athérome.

En effet, Au delà de réduire le cholestérol sanguin, la levure de riz rouge agit également en réduisant le taux de protéine C-réactive, une protéine que l’on teste au niveau des analyses sanguines et qui s’élève en cas de risque cardio-vasculaire ou de présence d’inflammation chronique au niveau vasculaire.

La Levure de riz rouge baisse aussi les taux de lipoprotéine a, une lipoprotéine présente aussi en cas de développement de foyers inflammatoires localisés au niveau vasculaire et veineux.

 

La Levure de riz rouge aurait donc un rôle important dans la diminution des foyers inflammatoires situés au niveau vasculaire et que l’on appelle les plaques d’athérome.

Un dernier rôle mis en évidence récemment est la protection des couches superficielles qui tapissent l’intérieur des artères et qui s’appellent l’intima et la média, 2 couches de l’endothélium vasculaire.

Ces 2 couches qui se superposent permettent de conserver la souplesse des artères et des capillaires sanguins et leur disparition ou leur diminution vont être le siège de développements inflammatoires qui déboucheront sur des plaques inflammatoires évoluant à terme vers l’athérosclérose.
Une étude publiée en 2008, dans l’American Journal of Cardiology et menée par le professeur Lu sur plus de 5000 patients pendant 4 ans et demi, ayant déjà eu des problèmes d’infarctus du myocarde, montre que la levure de riz rouge permet de baisser les risques de récidive de 45 % et baisser de 30 % les risques de mortalité liés à un infarctus du myocarde.
Cette étude montre aussi une bonne tolérance de la levure de riz rouge avec peu d’effets secondaires.
On conseille par ailleurs d’associer la levure de riz rouge avec la vitamine B3 (niacine) qui aurait aussi un rôle pour baisser les taux de protéine C réactive dans le sang, et de supplémenter le corps en coenzyme Q10 qui est à la fois un anti-oxydant puissant et aussi qui évitera d’éventuelles carences en coenzyme Q10, du fait que la limitation de l’hmg coA réductase, enzyme responsable de la synthèse du cholestérol risque de limiter également la synthèse de coenzyme Q10.
Le dosage recommandé en levure de riz rouge est de prendre 2 gélules par jour pour apporter 10 mg de monacoline K, ce qui permet de réduire rapidement le cholestérol total de 15 à 20 % .

Un régime anti-cholestérol, pauvre en graisses saturées est fortement conseillé afin d’augmenter encore l’efficacité de la cure sur la baisse du cholestérol.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*