le régime méditerranéen est en voie de totale disparition !

diete-mediterraneenne-levure-riz-rougeLes Médecins réunis en meeting en Espagne ont sonné la dernière mise en garde comme quoi l’alimentation méditerranéenne traditionnelle du pays est menacée.

 

Malgré le fait que de nombreux gourmets et personnes conscientes de devoir protéger leur santé, partout dans le monde aient adopté un régime à base d’huile d’olive, de poissons, de fruits et légumes frais, ce régime sain est en train de complètement disparaître dans la région de sa naissance.

 

Si nous partons du principe que le régime méditerranéen est bon pour réduire les risques cardio-vasculaires et que des pays éloignés du pourtour méditerranéen l’adoptent, il y a un paradoxe de découvrir que les populations présentes sur la méditerranée commencent à  y renoncer.

 

La communauté médicale  se fait l’écho des avertissements faits dans la région, notamment en Italie, à propos du mode de vie actuel plus intense et stressant lié à une alimentation beaucoup plus bon marché et à base d’aliments hautement transformés ce qui met les vies en danger et augmente les risques cardio-vasculaires.

 

La communauté scientifique a même déclaré en Italie très récemment à un colloque scientifique à Rome à la fin de l’année 2010 que les facteurs économiques et culturels ont ainsi contribué à la baisse de la consommation du régime méditerranéen traditionnel. Les consommateurs sont maintenant plus orientés vers des aliments de moins bonne qualité car moins chers, vers plus de  produits importés ainsi que vers des aliments qui ne correspondant plus à la saison du pays, mais qui sont peu à même d’améliorer leur santé.

 

L’Espagne est désormais le troisième pays en Europe ayant le plus haut niveau d’obésité infantile. Le surpoids et l’obésité sont maintenant largement des maladies associées à la pauvreté plutôt qu’à la richesse.

 

Avoir une alimentation saine est n’est pas forcément cher, selon les médecins, mais quand on compare le prix de 5 € proposé dans les restaurants fast-food pour manger un repas, avec le prix du poisson à consommer au moins deux fois par semaine, et le prix des fruits et des légumes à consommer chaque jour, cela est souvent au delà des possibilité de beaucoup de familles.

 

Les nutritionnistes en Espagne et ailleurs situés autour de la méditerranée ont annoncé des plans pour rétablir des régimes alimentaires bénéfiques pour la santé grâce à une meilleure éducation sur la santé alimentaire à l’école. L’université de Jaén en Espagne vient de créer une chaire pour étudier les avantages de la diète méditerranéenne.

 

Les nutritionnistes de l’Université de Barcelone ont aussi mis en place un projet pilote similaire visant à enseigner aux jeunes d’avoir de meilleures habitudes alimentaires par l’intermédiaire d’une application présente sur téléphone portable.

 

Si ces initiatives sont couronnées de succès, elles pourraient réussir à épargner le régime méditerranéen d’une disparition certaine dans quelques années.

L’autre grande tradition espagnole, la sieste, a déjà disparue. Les deux institutions qui sont un régime alimentaire méditerranéen, un verre de vin rouge et suivi d’une sieste l’après-midi sont sous pression d’une vie plus active, d’une mondialisation de l’économie, des habitudes de consommation, mais surtout de la mauvaise conjoncture économique qui a forcé à travailler plus pour moins cher, bouleversant ainsi les traditions.

Il en est de même avec la phytothérapie ancestrale et la consommation de plantes qui sont remplacés par des médicaments efficaces et pas chers mais qui vont créer de nombreux effets secondaires souvent peu perceptibles les premières années.

Un autre exemple est l’utilisation à outrance des statines pour corriger des erreurs alimentaires qui elles ne sont pas corrigées.

Une éducation doit être entreprise en profondeur afin de mieux faire comprendre l’utilité d’une alimentation saine et d’utiliser des produits comme la levure de riz rouge ou l’aubier de tilleul afin d’aider à mieux digérer et à baisser le cholestérol de tout un chacun.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*