Les Carences en Oligo-éléments et les répercussions sur le Cholestérol !

oligo-elements-catalyons-biosanteseniorL’importance des minéraux dans l’alimentation a été tout d’abord relatée il y a quelques années sous la forme d’une étude faite sur les porcins, en étudiant l’effet du magnésium sur le cholestérol sérique dans différents régimes alimentaires destinés à engraisser les animaux qui contiennent soit du beurre soit des acides gras polyinsaturés sous forme de margarine d’huile de maïs. Les porcs avaient été choisis pour cette étude car  leurs systèmes gastro-intestinaux sont très similaires à celles des humains et ils réagissent à des facteurs alimentaires de la même façon.

Le résultat de cette étude a été surprenant car le magnésium alimentaire a montré des résultats plus prometteurs sur les taux sanguins de cholestérol total (CT), de LDL cholestérol et de HDL cholestérol que la variation elle même obtenue entre les régimes alimentaires à base de beurre ou de margarine.

Lorsque la consommation de magnésium a été sensiblement augmentée (voire doublée) au-delà de ce qui a été supposé être un apport journalier recommandé pour l’espèce porcine, il n’y avait plus aucune différence dans les concentrations des lipoprotéines sanguines entre les animaux ingérant soit le beurre, soit la margarine.

Le résultat de l’étude était clair. Les mammifères possèdent des enzymes appelées enzymes désaturases et les minéraux sont des facteurs limitants dans l’action de ces enzymes qui permettent en fait de contrôler les lipoprotéines circulantes et les conserver dans des concentrations raisonnables et proches de la normale. Aider le corps à bien utiliser les graisses alimentaires est simplement l’un des nombreux rôles joués par les minéraux et les oligo-éléments.

 

Apports Nutritionnels insuffisants en minéraux :

 

Malheureusement pour nous, les Européens, non seulement nous n’aimons généralement pas manger des aliments qui sont riches en minéraux, mais les pratiques agricoles modernes ont réduit considérablement le contenu vitaminique et minéral des aliments courants.

Cela est encore pire pour les aliments industriels. Par exemple, selon les autorités, une pomme plus sa peau aurait fourni 28,9 mg de magnésium en 1914 alors que la même pomme fournirait seulement 5 mg de magnésium en 1992, soit une baisse de plus de 83 % avec un déclin qui continue de nos jours.

De nombreux chercheurs qui ont tenté de retracer la qualité de nos aliments au cours du siècle dernier en sont venus aux mêmes conclusions.

Ces Baisses de la qualité nutritive de l’ordre de 80 % ne sont probablement pas identiques dans tous les domaines, mais on peut estimer que le déclin en actifs nutritifs est de l’ordre de 20 à 40 %, en particulier pour les minéraux.

Les conséquences de cette dénutrition sont énormes.

Une méta-analyse d’études faites sur la consommation de magnésium a montré que l’ingestion insuffisante de magnésium (seulement 20 à 30 % d’entre nous consomment des concentrations adéquates de magnésium) peut être à l’origine de 22 % des risques de maladies cardiaques ischémiques. Les chercheurs ont également constaté que plus la concentration en magnésium augmente dans le sang, plus le risque de développer une maladie cardiaque diminue.

D’autres chercheurs estiment même que le magnésium aurait des résultats meilleurs que certaines statines, voire que le magnésium permettrait de baisser la quantité de statines nécessaires à la régularisation du cholestérol. Il en serait de même en donnant du magnésium et de la levure de riz rouge afin de potentialiser l’effet de la monacoline K sur la baisse du cholestérol. Cliquez ici pour en savoir plus.

 

La méconnaissance des avantages de chaque oligo-élément :

 

Un certain nombre d’études épidémiologiques ont suggéré que le calcium pouvait protéger contre le cancer colorectal. Cependant, des niveaux élevés de calcium inhibent l’absorption du magnésium au niveau intestinal. En outre, les occidentaux ont un apport élevé en calcium, mais ont aussi une forte incidence du cancer colorectal. Il y aurait donc une corrélation entre la concentration sérique en magnésium et l’incidence des récidives du cancer colo-rectal. En d’autres termes, nous, les Européens, consommons-nous trop de calcium et, dans le processus, réduisons-nous la biodisponibilité du magnésium de l’alimentation et des compléments alimentaires.

 

Que sont les oligo-éléments ?

 

Le calcium, le magnésium et le phosphore sont considérées comme des macro-éléments. Les oligo-éléments comprennent le fer, le zinc, l’iode, le cuivre, le sélénium, le manganèse, le fluor, le chrome et le molybdène. Le silicium dispose actuellement d’un statut indéterminé, avec quelques chercheurs  renommés faisant valoir que cet oligo-élément est essentiel.

Le chlore, le sodium et le potassium sont classés comme des électrolytes. Bien que nous pensons que les  minéraux ne sont que les composants structurels de l’organisme, principalement des os et des tendons, en fait, les minéraux et tout particulièrement les oligo-éléments sont essentiels pour catalyser des centaines de réactions biochimiques impliquant les protéines, les glucides et les graisses. Plusieurs enzymes antioxydantes clés produites par l’organisme requièrent également la présence d’oligo-éléments tels que le cuivre, le zinc et le manganèse. Un très grand nombre d’autres minéraux et d’oligo-éléments tels que le bore et le vanadium, sont également impliqués dans de nombreux processus physiologiques.

 

Les oligo-éléments sont souvent essentiels pour avoir une utilisation efficace des macro-minéraux dans l’organisme. Par conséquent, le bore et le silicium sont ajoutés à des compléments pour la santé des os, car le bore et le silicium aident à fixer le calcium. Le silicium est également important pour la production du cartilage, par conséquent, pour la santé des articulations, mais aussi pour assurer la flexibilité des troncs artérielsvoir les effets sur les articulations.

Le zinc, le cuivre et le manganèse sont impliqués dans la production par l’organisme de la superoxyde dismutase (SOD) et le sélénium est important pour la production de l’antioxydant glutathion. Le chrome et le vanadium sont utiles pour faciliter la régulation du taux de sucre dans le sang. Plus généralement, les oligo-éléments, en plus de leur importance pour les os et la santé des articulations, soutiennent la santé de la peau et des cheveux, aident à l’assimilation du calcium, protègent la santé cardiovasculaire et circulatoire en général, et améliorent le fonctionnement immunitaire.

 

Pour conclure, quand on parle de santé cardiovasculaire, les oligo-éléments sont des molécules de choix dans la thérapeutique, et permettent soit de diminuer les doses de statines et de levure de riz rouge actives, afin d’obtenir des résultats de normalisation, soit de protéger les vaisseaux, artères et veines de toute inflammation et agression des radicaux libres en faisant fonctionner à plein régime les systèmes anti-oxydants protégeant les intimas des artères mais aussi en protégeant les lipoprotéines de la péroxydation.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*