Les graisses hydrogénées et les graisses insaturées trans sont nuisibles pour votre santé.

graisses-vegetales-hydrogenees-levurederizrouge-eu

Les graisses alimentaires sont classifiées selon trois types généraux :

Graisses saturées (par exemple, le beurre, le saindoux, l’huile de noix de coco)

Graisses mono-insaturés (par exemple, les huiles d’olive ou de canola)

Graisses poly-insaturées (par exemple, les oméga-6 des huiles de tournesol ou de carthame, et les oméga-3 des huiles de poissons et des huiles de graines de lin)

 

Le processus d’Hydrogénation (ou, plus exactement, d’hydrogénation partielle, car ce processus est incomplet) est l’addition chimique d’atomes d’hydrogène en position oméga-6 des huiles poly-insaturées afin d’éviter que ces huiles s’oxydent à température ambiante, principalement pour servir de substituts au beurre dans les pâtisseries et les biscuits, afin de fabriquer et de  stabiliser les produits à un moindre coût.

Les Graisses hydrogénées, qui sont un véritable commerce mondial, incluent les graisses hydrogénées ou partiellement hydrogénées issus du coton, du palme, du soja, et des huiles de maïs, mais théoriquement presque n’importe quelle huile polyinsaturée peut être hydrogénée.

 

La structure chimique des lipides hydrogénés d’une façon industrielle, permet aux graisses de durcir. Les graisses saturées ont une forme moléculaire rigide droite, qui tend à « rigidifier » les structures de l’organisme dans lesquelles elles sont incorporées, comme les vaisseaux sanguins (et donc l’association entre les graisses animales  et l’athérosclérose ou aussi appelé durcissement des artères). Les acides gras insaturés ont par contre diverses formes ondulées ou en zigzag (appelés « formes cis ») qui contribuent à avoir des membranes cellulaires plus souples, des artères plus souples ainsi qu’améliorer le fonctionnement d’une grande partie du métabolisme.

Les graisses hydrogénées ou partiellement hydrogénées ont aussi des double-liaisons qui permettent d’avoir des structures ondulées, mais leur synthèse artificielle va créer des formes stéréochimiques qui ne sont pas naturelles, les formes trans, qui ne vont pas être reconnues par l’organisme. Pour cette raison, les graisses hydrogénées sont difficilement utilisables par l’organisme qui ne va pas pouvoir les métaboliser, ni les incorporer dans les structures membranaires des cellules.

Ainsi, les graisses hydrogénés vont rester stockées dans les cellules adipeuses, ou en cas de mobilisation au niveau de la circulation, vont être plus facilement oxydées et développer de manière significative des risques accrus de maladies cardiovasculaires.

 

Ces matières grasses partiellement hydrogénées peuvent vous créer des problèmes cardiovasculaires :

 

Pendant des années, les gourmets ont été mis en garde contre les dangers des graisses saturées. Mais maintenant, il y a un nouvel ennemi à l’horizon: les acides gras trans.

 

Des recherches récentes ont montré que ces nouvelles graisses partiellement hydrogénées vont se stocker au niveau de l’abdomen et y rester ancrées.

 

Cette graisse abdominale est dangereuse car elle pompe de nombreux produits chimiques lipophiles qui sont liés au risque de diabète et de maladies cardiaques.

 

Les acides gras trans ont d’autres effets négatifs, comme augmenter le LDL cholestérol (mauvais cholestérol) dans le sang, mais aussi d’abaisser le HDL cholestérol (bon cholestérol). Les acides gras trans vont aussi entretenir les phénomènes d’inflammation et rigidifier les artères.

Certains acides gras trans sont présents naturellement dans l’alimentation et se trouvent en petites quantités dans la viande et les produits laitiers. Mais ce ne sont pas elles qui sont une source de préoccupation.

Le gros problème reste les acides gras trans fabriqués artificiellement, que l’on trouve dans une grande variété d’aliments transformés.

Ces acides gras trans d’origine artificielle sont formés au cours d’un processus appelé hydrogénation partielle, qui permet de  transformer une huile liquide en graisse solide.

Il faut donc éviter absolument les aliments industriels à base d’huile végétale hydrogénée, car il y aura généralement la présence d’acides gras trans qui sont des sous-produits qui apparaissent lors de la fabrication des graisses hydrogénées.

Les hypercholestérolémies seraient également dûes à la consommation de lipides partiellement hydrogénés, alors qu’on ne parle généralement, à tort que du cholestérol alimentaire et du cholestérol total dans ce genre de pathologie.

 

www.levurederizrouge.eu s’intéresse aux implications de l’alimentation sur l’apparition des hypercholestérolémies. La prise de levure de riz rouge est souvent une solution pour normaliser le cholestérol, mais changer ses habitudes alimentaires est souvent la solution première qu’il faut mettre en place avec assiduité.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*