Les Hypercholestérolémies et les Dyslipidémies :

gestion des hypercholestérolémies et des hypertriglycéridémies
gestion des hypercholestérolémies et des hypertriglycéridémies
gestion des hypercholestérolémies et des hypertriglycéridémies

Ces problèmes cardiovasculaires sont très fréquents et atteignent environ 10 % de la population. Ces taux trop élevés de lipides dans le sang sont un des risques principaux d’atteinte cardio-vasculaire et de développement d’athérosclerose et des retrécissements artériels à l’origine d’infarctus du myocarde et d’accidents vasculaires cérébraux.

Les formes lipidiques que sont les triglycérides, le cholestérol et les phospholipides constituants des membranes cellulaires sont transportés dans le sang par des structures solubles que l’on appelle des lipoprotéines.

Une lipoprotéine est constituée d’une enveloppe membranaire qui est constituée de protéines, de phospholipides et de cholestérol et de l’intérieur qui contient les lipides. Ces formes permettent le transport des lipides dans le sang et permet d’approvisionner les différents organes en structures lipidiques essentielles au bon fonctionnement de l’organisme.

Il y a différents types de lipoprotéines en fonction des lipides qu’ils transportent et en fonction de leur taille.

Il y a 4 types qui sont les chylomicrons, les VLDL lipoprotéines, les LDL lipoprotéines, et les HDL lipoprotéines.

Les chylomicrons sont les plus grosses structures et transportent les triglycérides de l’intestin au foie, les VLDL lipoprotéines et les LDL lipoprotéines transportent les triglycérides et le cholestérol vers les tissus, les HDL lipoprotéines transportent essentiellement le cholestérol des tissus vers le foie et sont beaucoup plus petites en taille.

Les valeurs normales que l’on peut obtenir d’un test sanguin à jeûn sont à interpréter en fonction des facteurs de risques cardio-vasculaires, de surpoids éventuel, de l’âge et en fonction des antécédents familiaux.

On note généralement que le cholestérol total doit être inférieur à 2 grammes par litre, que les triglycérides totaux doivent être également inférieurs à 2 grammes par litre, que le HDL cholestérol (bon cholestérol) doit être supérieur à 0.35 grammes par litre et que le LDL cholestérol (mauvais cholestérol) doit être inférieur à 1,6 grammes par litre.

Il y a différents degrés de tolérance de la concentration en LDL cholestérol, appelé le mauvais cholestérol en fonction des facteurs de risques cardio-vasculaires trouvés par ailleurs, la moyenne se situe à 1.6 grammes par litre, mais en l’absence de risques cardio-vasculaires, on peut tolérer des valeurs proches de 2 grammes par litre, alors que la présence de plus de 2 risques cardio-vasculaires ou l’existence d’antécédents cardio-vasculaires nécessite des valeurs proches de 1 gramme par litre.

Les différentes hypercholestérolémies ou hyperlipidémies sont notées de 1 à 5.

La plus fréquente est l’hypercholestérolémie de type IIb qui présente à la fois une augmentation du Cholestérol et des triglycérides et qui est d’origine alimentaire.

Les différents hyperlipidémies sont :

Hypertriglycéridémie exogène de type 1 : il s’agit d’une augmentation des chylomicrons avec augmentation des triglycérides sanguins sans augmentation du cholestérol sanguin. D’origine alimentaire, ce type est très rare.

Hyperlipidémie de type 2a :

Le Cholestérol total est élevé et les triglycérides sanguins sont normaux. c’est plutot le béta LDL qui est élévé dans le sang.

Il s’agit d’une pathologie dont l’origine est l’alimentation et dont l’apport en graisses animales est trop important.

Hypercholestérolémie de type 2b :

Il y a augmentation concommitante des triglycérides et du cholestérol sanguins.

Vldl et Ldl sont élevés dans le sang. Il y a des troubles alimentaires évidents qui ne se limitent pas à l’apport trop important de graisses saturées issues de la viande. Il y a souvent un excès pondéral associé.

Hyperlipidémie de type 3 :

Il s’agit d’une augmentation modérée du cholestérol et des triglycérides avec une augmentation anormale de béta lipoprotéines également anormales.

Hypertriglycéridémie de type 4 :

Les triglycérides sont augmentés mais le cholestérol sanguin est normal, il s’agit d’un problème endogène lié à une anomalie du métabolisme lipidique.

Hypertriglycéridémie de type 5 :

Il s’agit d’une hypertriglycéridémie endogène et exogène avec une élévation modérée du Cholestérol sanguin. C’est souvent une évolution du type 4.

L’évaluation des risques passe également par la mesure du rapport Cholestérol total/HDL-cholestérol, dont la valeur standard est de 4,5.

Au-dessus de cette valeur, on estime que le risque artériel est important.

Pour résumer :

Les valeurs normales sont :
– cholestérol sanguin de 1,60 g à 2,40 g/litre (4,1 à 6,2 mmol/litre),
– Triglycérides sanguins de 0,40 g à 2 g/litre (0,45 à 2,2 mmol/litre),
– HDL Cholestérol de 0,35 à 0,80 g/litre (0,90 à 2,05 mmol/litre),
– LDL Cholestérol de 0,80 à 1,55 g/litre (2,05 à 3,95 mmol/litre),
– Apolipoproteine A de 1,10 g à 1,70 g/litre,
– Apolipoproteine B de 0,75 g à 1,15 g/litre,
– Le rapport Cholestérol total/HDL doit être inférieur à 4,5,
– Le rapport ApolipoB/ApolipoA doit être inférieur à 0,5.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*