Les traitements naturels pour abaisser le Cholestérol :

cholesterol-traitement-naturelIl existe plusieurs  traitements alternatifs qui sont très prometteurs pour aider à abaisser un cholestérol élevé.

Policosanol :

De nombreuses études impliquant des milliers de personnes ont été menées pour démontrer que le Policosanol, fabriqué à partir de la canne à sucre, peut nettement améliorer le profil sanguin du cholestérol. Le groupe de recherche d’origine cubaine qui a mené ces études a démontré que le Policosanol avait une action inhibitrice sur la synthèse du cholestérol endogène.  Actuellement, neuf autres études faites  sur 500 personnes, n’ont pas démontré les effets trouvés à Cuba, mais les retours d’information des centaines de milliers de personnes qui ont consommé du policosanol montrent que le policosanol est réellement efficace pour abaisser les taux de LDL Cholestérol et de Cholestérol total.

 

Calcium et Vitamine D :

Dans une étude qui a duré 12 mois sur un panel de 223 femmes en période de ménopause, une supplémentation à base  de calcium (essentiellement du citrate de calcium à une dose de 1 gramme par jour) améliore significativement le rapport HDL Cholestérol (le bon cholestérol) sur LDL cholestérol (le mauvais cholestérol).

Cela semble avoir été principalement attribuable à une augmentation significative des niveaux de HDL cholestérol grâce à l’apport de citrate de Calcium.

Le rôle des oligo-éléments et des minéraux n’est pas négligeable dans l’équilibre lipidique sanguin. Une excellente association est le Calcium et la vitamine D.

 

Huile de Krill :

L’ huile de Krill est une huile extraite des minuscules crustacés ressemblant à des crevettes qui fleurissent dans l’océan Antarctique et qui fournissent normalement de la nourriture à de nombreux animaux aquatiques, tels que les baleines. L’huile de krill, d’une structure similaire mais non identique à l’huile de poisson, peut améliorer le taux de cholestérol dans le sang. C’est une activité identique de l’huile de poisson qui peut améliorer l’efficacité des médicaments chimiques qui sont conseillés dans le traitement du cholestérol comme les statines. L’EPA, un autre constituant de l’huile de poisson, qui est u acide gras de la famille des oméga 3, peut aider à prévenir les complications cardiaques graves chez les personnes atteintes d’un cholestérol élevé prenant déjà des statines. D’ordre général, les oméga 3 sont plus utilisés pour faire baisser les taux de triglycérides sanguins, car leur action est plus efficace à ce niveau.

 

Cannelle :

Une étude en double aveugle a montré que la cannelle, prise à une dose de 1 à 6 grammes par jour, permet une amélioration notable des triglycérides, du LDL cholestérol et du cholestérol total, sans changer le HDL cholestérol HDL chez les personnes atteintes d’un diabète de type 2.

Une étude transversale faite sur 10 études cliniques incluant 542 patients a révélé que la cannelle peut aider à diminuer le cholestérol total, le LDL cholestérol, et le taux de triglycérides chez des patients atteints de diabète de type 2.

Les doses de cannelle consommées allaient de 0,12 g à 6 g  par jour et ont montré des diminutions significatives par rapport au placebo. Il y avait également des augmentations bénéfiques du HDL cholestérol. À l’heure actuelle, il serait prématuré d’envisager que la cannelle soit un traitement adapté à la baisse du cholestérol,  mais cette plante nécessite des études approfondies dans ce sens.

 

Graine et Huile de Lin :

Des preuves contradictoires laissent entendre que les graines de lin peuvent réduire le taux de LDL cholestérol LDL et, globalement, ralentir l’évolution de l’atherosclérose. Toujours est-il que les fibres alimentaires issues de la graine de lin peuvent diminuer l’assimilation des triglycérides et du cholestérol intestinaux. Il en est de même pour l’huile de lin qui contient de l’ acide alpha-linolénique  qui est un oméga 3 végétal. On trouve dans les graines de lin des lignanes qui sont des molécules complexes proches des phyto-oestrogènes qui permettent de ré-équilibrer le métabolisme à la période de la ménopause, et notamment le métabolisme des lipides.

 

Fruits secs dont Pistaches :

Un nombre croissant de preuves suggèrent que la consommation accrue de fruits secs comme les amandes, les noix, les noix de pécan, les noix de macadamia, peuvent améliorer le profil lipidique et réduire les risques des maladies cardiaques, probablement en raison de leur haute concentration en phytostérols. Le cholestérol total peut baisser de 5 % et le LDL cholestérol de 7 % lors de la prise de pistaches. Le seul problème est qu’il ne faut pas en abuser et consommer bien sûr des fruits secs sans sel.

 

Huile d’Olive :

L’ huile d’olive est connue pour améliorer la concentration en cholestérol dans le sang, compte tenu de sa richesse en acides gras mono-insaturés. Jusqu’à récemment, il avait été jugé que les acides gras mono-insaturés dans l’huile d’olive étaient les principaux ingrédients actifs. Mais il y a également des polyphénols dans l’huile d’olive (en particulier, l’huile d’olive vierge) ainsi qu’une petite quantité de phytostérols qui peuvent jouer un rôle positif sur le cholestérol.

 

 

Thé vert et thé noir :

Les deux types de thé, le thé noir riche en théaflavine et le thé vert riche en epigallocatéchol (Les 2 composants cités sont les mêmes molécules) qui sont des catéchols, ont montré des résultats prometteurs pour abaisser le cholesterol par leur action anti-oxydante et protectrice des lipoprotéines.

Le café par contre est inefficace sur le cholestérol .

 

Chocolat noir :

Le chocolat noir contient des substances apparentées à celles présentes dans le thé noir et le thé vert, et le chocolat a aussi montré une efficacité pour améliorer le taux de cholestérol.

 

Konjac :

Un examen complet combinant les résultats de 14 études a constaté que le glucomannane, ou appelé Konjac, une fibre alimentaire provenant des tubercules d’une plante appelée  Amorphophallus konjac, a considérablement réduit le cholestérol total et le LDL cholestérol en agissant sur le cholestérol intestinal.

 

Oligo-élément Chrome :

Les études sur le chrome un oligo-élément qui  peut améliorer les niveaux de cholestérol sont à prendre en considération. En régulant le taux de sucres dans le sang, le chrome permet une meilleure gestion des lipides digérés et permet d’augmenter le HDL cholestérol.

 

Huile de son de riz :

L’ huile de son de riz, comme les autres huiles extraites des légumes, semble changer favorablement le profil lipidique ainsi que réduire les risques de maladie cardiaque par la présence d’anti-oxydants plus puissants que la vitamine E et la présence de gamma oryzanol, une substance trouvée dans l’huile de son de riz, peut également améliorer le profil lipidique.

 

 

Extrait d’Ail et poudre d’Ail :

Un certain nombre d’études publiées dans les années 1980 et 1990 en Allemagne a indiqué que diverses préparations à base d’extrait d’ail, y compris l’ail cru, la poudre d’ail et l’ail vieilli, peuvent réduire le cholesterol. Toutefois, plusieurs études récentes et généralement des études mieux conçues ont constaté que si les avantages existent, ils sont de faible ampleur.

 

Lécithine de soja :

La lécithine de soja est communément admise pour réduire le taux de cholestérol, son activité est due à la présence de phopholipides qui permettent de mieux structurer les lipoprotéines sanguines et d’améliorer le flux biliaire qui permet d’évacuer le cholestérol en excès dans l’organisme.

 

Commiphora Guggul :

De même, le guggul, la résine tirée de la gomme collante de l’arbre à myrrhe appelé mukul, a été largement commercialisée comme une plante réduisant le cholestérol. Basée sur des travaux indiens, le commiphora mukkul fait partie intégrante de la médecine ayurvédique pour abaisser le cholestérol et clarifier le sang.

 

Extrait de feuilles de sauge :

Un petit essai randomisé portant sur 67 personnes atteintes de cholestérol élevé a montré que l’extrait de sauge pris à raison de 500 mg d’extrait tous les 8 heures permet d’abaisser légèrement le cholestérol total et le LDL cholestérol.Dans un autre essai randomisé incluant 86 personnes atteintes de cholestérol élevé et de diabète, un extrait de feuilles de sauge a amélioré le taux de cholestérol (HDL et LDL) et le taux de  triglycerides par rapport au placebo.

 

La levure de riz rouge :

Riche en monacoline K, une molécule qui a une structure similaire à la lovastatine, une statine chimique, la levure de riz rouge est un actif très efficace sur le cholestérol sanguin et sur le taux de LDL cholestérol. Son activité à des doses assez faibles permet un bon contrôle du cholestérol dans des cas d’hypercholestérolémie basse à modérée.

Son utilisation gagne de plus en plus d’adeptes, seul ou en association avec le guggul, le coenzyme q10 ou les fibres solubles afin d’avoir une synergie d’activité ?

Une association judicieuse est d’associer la levure de riz rouge avec le coenzyme Q10 afin de compléter la baisse du cholestérol d’une activité anti-oxydante protectrice.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*