Levure de riz rouge, choline et inositol dans la stéatose hépatique !

levure de riz rouge, choline et inositol contre la stéatose du foie
levure de riz rouge, choline et inositol contre la stéatose du foie
levure de riz rouge, choline et inositol contre la stéatose du foie

La choline et l’inositol sont souvent associés à la levure de riz rouge pour diminuer le cholestérol sanguin.

Ces 2 molécules du groupe des vitamines du groupe B, sont importantes malgré le fait qu’elles ne sont pas trop connues du grand public.

Il s’agit de l’inositol et de la choline qui sont étroitement associés. La choline a été reconnue comme étant une vitamine, en 1998.

L’inositol et la choline sont présents au sein de la lécithine et jouent un rôle important dans la digestion des graisses et la baisse du cholestérol.

Les lécithines font partie intégrante de la membrane plasmique de chaque cellule, en permettant d’organiser sa structure et sont utilisées également dans la production des neurotransmetteurs, des actifs chimiques qui permettent aux cellules nerveuses de communiquer entre elles.

 

Importance de la choline et de l’inositol :

 

La choline et l’inositol sont en effet importants dans l’entretien de la mémoire et de la normalisation de la fonction cérébrale. En fait, la choline est l’une des seules molécules à traverser les barrières capillaires dans le cerveau et au niveau de la moelle épinière. La choline est également importante pour l’intégrité de la gaine de myéline qui entoure les terminaisons nerveuses.

 

Ces deux composés sont largement disponibles dans les aliments et sont aussi fabriqués par le corps. En fait, l’inositol est stocké en grandes quantités. Cependant, leurs concentrations peuvent être gravement diminuées par la consommation de caféine et celle de la choline peut être détruite par la cuisson ou lorsqu’elle est assimilée à partir de l’alimentation  en présence d’alcool, de prise d’oestrogènes ou d’ antibiotiques sulfamides. Pendant les périodes de stress, nous pourrions ne pas être en mesure de fabriquer assez de ces composés pour couvrir nos besoins et c’est pour cette raison que la choline et l’inositol sont listées comme des vitamines.

La quantité assimilée est également tributaire de la disponibilité des autres vitamines du groupe B comme l’acide folique – vitamine b9 et la vitamine B12.

 

Existe-t-il des carences en choline et en inositol ?

Les états de carence en choline sont diagnostiqués en mesurant leur concentration dans le plasma sanguin. Les cas de carence en choline sont associés à la fatigue, l’insomnie, l’infiltration graisseuse du foie, à des possibles lésions musculaires, à l’augmentation des enzymes hépatiques et à une augmentation des taux de cholestérol et d’homocystéine dans le sang.

Le changement du taux de cholestérol à la hausse peut augmenter le risque d’un durcissement des artères, appelé athérosclérose, ce qui conduit à des maladies cardio-vasculaires ou à un AVC.

Une possible toxicité n’a été observée qu’avec des doses très élevées de choline (de l’ordre de 10 à 15 grammes par jour) et donc une limite maximale de consommation de 3,5 grammes par jour est recommandée.

Les symptômes de surdosage sont des vomissements, de la diarrhée, une transpiration excessive, une augmentation de la salivation, une possible aggravation des troubles épileptiques, une pression artérielle basse et une odeur spéciale de la peau.

Il n’y a pas de toxicité possible notée avec l’inositol.

Les états de carence en inositol sont associés à des éruptions cutanées, de la constipation, de la perte de cheveux et des problèmes oculaires. De faibles concentrations en inositol peuvent également augmenter le taux de cholestérol et l’homocystéine, d’une façon similaire à la choline.

 

Les bonnes sources de choline et d’inositol sont la levure de bière revivifiable, le soja, les arachides, les graines entieres de céréales, le jaune d’œuf, le chou-fleur et le chou. La prise de compléments alimentaires est aussi intéressante pour subvenir rapidement à des carences en choline et en inositol.

 

La dose quotidienne recommandée de choline est d’environ 500 mg. Il n’y a pas d’apport journalier recommandé pour l’inositol comme il est fabriqué par notre organisme. Les compléments alimentaires sont généralement dosés à 500 mg de chaque actif : choline et inositol.

 

Quelles sont les indications pour un apport supplémentaire en choline et en inositol :

 

1)  Les personnes, qui ont des troubles neurologiques tels que la sclérose en plaques et la maladie de Parkinson, pourraient bénéficier d’une supplémentation en inositol et en choline. Ces 2 vitamines peuvent aider grandement à améliorer la fonction nerveuse.

 

2) De même, les diabétiques avec des risques de neuropathie ou ceux qui ont une névralgie du trijumeau peuvent bénéficier d’une supplémentation en choline et en inositol.

 

3) Les personnes souffrant de dépression, d’anxiété ou qui prennent du Lithium devrait également compléter leur alimentation avec ces vitamines. L’inositol réduit les effets secondaires du lithium sans compromettre son activité.

 

4) Les personnes qui consomment plus de 2 tasses de boissons caféinées par jour devraient également prendre une supplémentation en choline et en inositol.

 

5) Les personnes souffrant d’un cholestérol élevé et d’une triglycéridémie trop haute avec surcharge graisseuse au niveau hépatique. Dans ce cas, l’association de la choline, de l’inositol avec la levure de riz rouge riche en monacoline K montre des résultats étonnants et fiables dans la durée, du moment que le régime alimentaire soit modifié en supprimant les graisses saturées, et en mangeant plus de crudités, de légumes et de fruits.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*