Levure de riz rouge : Effet d’un régime alimentaire à base d’aliments anti-cholestérol !

aliments-anti-cholesterol-levurerizrougeL’analyse des aliments anti-cholestérol porte sur l’analyse des lipides sériques dans le cadre d’une hyperlipémie.

Si on y rajoute l’effet de la levure de riz rouge standardisée en monacoline K et sans citrinine, on obtient une combinaison alimentaire très efficace

 

Principe de l’étude :

 

Une combinaison de certains aliments permet de baisser le cholestérol total dans des proportions intéressantes,  aussi intéressantes qu’un régime pauvre en graisses saturées, comme cela est généralement conseillé par l’ensemble du corps médical en cas de cholestérol élevé. C’est une étude canadienne publiée dans le Journal de l’American Medical Association qui a permis de mettre en avance cette affirmation.

David Jenkins de l’Université de Toronto et ses Collègues ont comparé l’efficacité d’un régime alimentaire qui inclut 4 types d’aliments différents reputés pour diminuer le niveau de LDL-cholestérol LDL (le mauvais cholestérol) à un régime pauvre en graisses en faisant intervenir 351 personnes qui avaient une concentration élèvée en LDL cholestérol.

En combinant des aliments ayant des propriétés anti-cholestérol reconnues, l’étude scientifique a prouvé qu’ils sont très efficaces pour réduire le cholestérol sérique dans des conditions contrôlées au niveau du métabolisme et des paramètres sériques.

Le but de cette étude consiste à évaluer l’effet d’une association alimentaire administrée à 2 niveaux de concentrations différentes sur le changement des valeurs sanguines des lipoprotéines de basse densité (LDL-C) parmi les participants suivant des régimes auto-sélectionnés.

 

Les résultats sont que l’administration d’une combinaison alimentaire pendant une période de 6 mois, incluant phytostérols, de fibres solubles, de protéines de soja et de noix a eu un meilleur effet sur la baisse du cholestérol qu’un régime alimentaire pauvre en graisses.

 

Mise au point sur les régimes alimentaires anti-cholestérol :

 

Les organismes fédéraux concernés par la santé cardiovasculaire ont uniformément souligné l’importance de l’alimentation et du mode de vie comme les principaux moyens d’abaisser la concentration des lipides sériques et de diminuer la maladie coronarienne.

Néanmoins, l’introduction de l’usage des statines à la fin des années 1980 a mis en évidence l’inefficacité relative des régimes alimentaires classiques.

En conséquence, des efforts ont été faits pour améliorer la capacité du traitement diététique classique pour réduire le cholestérol sérique par l’inclusion d’aliments ou de composants alimentaires spécifiques ayant des propriétés anti-cholestérol reconnus.

L’utilisation de ces actifs anti-cholestérol associés ensemble dans des études à court terme avait déjà montré une réduction intéressante des lipoprotéines appelées LDL-Cholesterol à un niveau proche des résultats obtenus par la première génération de statines, c’est-à-dire 15 % de réduction. On peut noter par ailleurs que la levure de riz rouge qui est en fait une statine naturelle a un effet important sur le LDL-cholestérol à des doses tout compte fait très faibles et fait partie intégrante de la stratégie alimentaire anti-cholestérol dans les approches naturelles du cholestérol.

 

Le régime alimentaire proposé :

 

Les régimes alimentaires de type végétarien réservés aux participants de chaque groupe de l’étude, ont été préparés par des diététiciens à partir d’aliments disponibles dans les supermarchés et les magasins d’aliments santé. Les participants ont reçu une liste de contrôle alimentaire, ainsi qu’une brochure diététique préalablement documentée au cours de réunions d’information. Les régimes diététiques ont pour but de fournir 0,94 g de stérols végétaux pour 1000 kcal en consommant une margarine enrichie en esters  de stérols végétaux ; 9,8 g de fibres solubles pour 1000 kcal en consommant des fibres à base d’avoine, d’orge et de psyllium ; 22,5 g de protéines de soja pour 1000 kcal en consommant du lait de soja, du tofu, et des préparations de soja ; et 22,5 g de noix  pour 1000 kcal de l’alimentation. La consommation de pois, de haricots, de lentilles a également été encouragée au cours de l’étude.

 

La levure de riz rouge comme complément alimentaire associé :

 

Si on extrapole les résultats de cette étude permettant 15 % de baisse du LDL cholestérol à l’aide d’un régime alimentaire de type végétarien, l‘utilisation de la levure de riz rouge qui permet une baisse similaire de 15 % à 20% du LDL-cholestérol, peut être aisément associée en plus, car la monacoline K de la levure de riz rouge va agir sur la synthèse endogène du cholestérol et peu sur l’assimilation intestinale du cholestérol.

Utiliser conjointement le régime végétarien à base de fibres solubles, de phytostérols, de protéines de soja et de noix et la levure de riz rouge à raison de 2 gélules par jour apportant 10 mg de Monacoline est un véritable traitement efficace sur la baisse du mauvais cholestérol.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*