Levure de riz rouge et Curcuma pour protéger le système cardiovasculaire !

En Inde et en Asie, medical le rhizome de curcuma se consomme généralement frais et permet de traiter de nombreux symptômes tels que les problèmes hépatiques et intestinaux, cialis les troubles inflammatoires notamment articulaires, et les infections de la sphère ORL (oreille – gorge – nez). Mais son utilisation pour contrer le cholestérol est efficace, surtout couplée à la levure de riz rouge.

curcuma-jus-bio-anti-cholesterolEn Occident, le Curcuma est d’une part moins connu, et est plutôt connu pour ses qualités d’épice afin de relever un plat épicé, mais son utilisation en phytothérapie est centrée sur les troubles digestifs et hépatiques pour améliorer la digestion. On utilise depuis récemment le curcuma pour les problèmes articulaires, mais peu de personnes connaissent en fait le curcuma.

 

Le curcuma est la plante du 21 ème siècle, tant sa composition est riche en anti-oxydants protecteurs. On doit ses propriétés à la présence de Curcumine et ses dérivés qui sont les actifs principaux, mais il y a également des milliers d’autres molécules dont on ne connait pas encore tous les bienfaits. On préconise de ce fait de consommer le rhizome entier plutôt que des extraits, afin d’avoir l’ensemble des constituants de la plante.

Le Curcuma est connu dans la résolution des problèmes digestifs en améliorant la digestion et en stimulant la vésicule biliaire. Le Curcuma a été également testé cliniquement dans le soutien des maladies hépatiques, liées par exemple à l’alcool, pour réduire la stéatose hépatique responsable de la souffrance des cellules hépatiques pouvant conduire à terme, sous l’effet d’une prise répétée d’alcool, à une cirrhose hépatique. Le curcuma permet de protéger les cellules hépatiques et de diminuer la stéatose hépatique avec efficacité. Son action est essentiellement centrée sur la protection des acides gras qui ne se péroxydent plus aussi rapidement et qui ne vont plus s’accumuler au niveau cellulaire.

On entrevoit toute la puissance du Curcuma dans la lutte contre le stress oxydatif par la présence d’anti-oxydants puissants, et sa possible utilisation pour abaisser le cholestérol.

Le Curcuma agit tout d’abord au niveau intestinal en limitant l’assimilation du cholestérol alimentaire et en augmentant son excrétion par la bile et les sels biliaires. Il y a également une élevation des besoins en cholestérol périphérique avec une diminution conjointe du taux de cholestérol sanguin.

Ceci a été très étudié en Inde, où le curcuma est une grande plante ayurvédique ; Après 7 jours de prise de curcuma, le HDL cholestérol (le bon cholestérol ) peut déjà augmenté de 29 % alors que le cholestérol total diminuait de 10 %. Ces valeurs sont exceptionnelles, quand on connait les résultats obtenus avec les médications chimiques comme les statines qui ne donnent pas d’aussi bons résultats sur le taux de HDL cholestérol à moins de prendre de fortes doses.

Il a été également observé une diminution de la péroxydation des lipides circulants, notamment les lipoprotéines LDL et une protection du muscle cardiaque en cas de maladie cardiaque comme l’insuffisance cardiaque. Le Curcuma, grâce à ses pouvoirs anti-oxydants va protéger les lipides circulants en évitant leur dépôt au niveau des plaques d’athérome et en limitant les inflammations localisées.

Cet effet n’est pas seulement localisé au niveau sanguin, mais cette protection est valable pour l’ensemble des lipides membranaires des cellules en les protégeant de la péroxydation.

Le Curcuma aide aussi à diminuer le taux de CRP, la C reactive protein, qui s’élève lorsqu’il y a une inflammation sous-jacente au niveau de l’organisme et des risques d’infarctus associés dans les maladies cardiques. Le Curcuma inhibe les processus inflammatoires localisés et améliore la gestion des risques cardiaques.

On observe d’ailleurs une amélioration de cette protection en couplant le curcuma avec de la vitamine E naturelle comme les tocophérols de l’huile de son de riz.

Le curcuma a donc une place importante dans l’arsenal nutritionnel à notre disposition pour normaliser le cholestérol, aux côtés de la levure de riz rouge, du policosanol et du coenzyme q10.

Il faut enfin noter que le curcuma joue un rôle important dans la protection des articulations, en intervenant dans les processus inflammatoires liés aux chaines métaboliques de l’acide arachidonique au même titre que les anti-inflammatoires classiques. Le curcuma soulage grandement les douleurs articulaires en prenant 1200 mg de curcuma par jour et cela rapidement, après 1 mois et demi de cure. Il en est de même dans la protection cérébrale en préservant les neurones de la péroxydation et du stress oxydatif.

Le Curcuma est donc la grande plante du 21 ème siècle, son rôle anti-oxydatif permet de l’associer à la levure de riz rouge et au coenzyme Q10 pour aider à contrôler le cholestérol sanguin (qui est aussi la maladie du siècle avec l’obésité) tout en améliorant la protection de l’ensemble de l’organisme.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*