Levure de riz rouge et régime méditerranéen pour contrôler le Cholestérol

La prévalence des syndromes métaboliques et des maladies cardio-vasculaires qui peuvent y être associées, augmente rapidement dans le monde entier. Les habitudes alimentaires mais aussi le mode de vie, ainsi que la pratique d’une activité sportive doivent être changées afin de limiter cette prévalence.

regime-mediterranéen-levure-de-riz-rougeCes mesures jouent un rôle crucial dans la prévention de ces problèmes de santé et le Programme national d’éducation sur le Cholestérol américain (NCEP – ATP III) a à ce titre suggéré l’intervention d’un programme diététique adapté pour contenir cette épidémie.
Les Facteurs de risques cardiovasculaires chez les personnes atteintes de syndrome métabolique pourraient être modifiés si une alimentation adaptée et contrôlée est mise en place. On s’intéresse à ce titre au régime méditerranéen.

Le régime méditerranéen est caractérisé par une consommation élevée d’acides gras monoinsaturés (principalement de l’huile d’olive) et une consommation quotidienne de fruits, de légumes, de céréales complètes, et de produits laitiers à faible teneur en matières grasses; une consommation hebdomadaire de poisson, de volaille de type dinde ou poulet non gras, de noix et de légumineuses; une consommation relativement faible de viandes rouges (environ deux fois par mois seulement).

L’effet bénéfique du Régime méditerranéen a été démontré sur la baisse de la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et au cancer, ainsi que la diminution de l’obésité et du diabète de type 2.

Ces résultats ont été démontrés à l’aide de nombreuses études épidémiologiques et d’essais cliniques. Les résultats d’une méta-analyse ont même révélé le rôle protecteur du régime méditerranéen sur les paramètres du syndrome métabolique comme le tour de taille, l’augmentation des lipoprotéines de haute densité, la baisse des triglycérides, la baisse de l’hypertension par mesure des pressions artérielles systolique et diastolique, et la baisse des niveaux de glucose dans le sang.

Toutefois, des changements de concentration du cholestérol total (TC) et du LDL cholestérol sont difficiles à atteindre avec un seul changement de mode de vie et d’alimentation. On sait que les risques cardio-vasculaires sont aussi liés à ces 2 paramètres et qu’il est crucial de baisser également ces paramètres.

Certaines études ont montré que la levure de riz rouge réduit les niveaux de lipoprotéines LDL Cholestérol chez des patients présentant une hypercholestérolémie. Il a été aussi démontré que la levure de riz rouge associée à un changement de l’alimentation abaissait les niveaux de cholestérol LDL, ainsi que le Cholestérol total chez des patients présentant une dyslipémie et qui sont incapables de tolérer correctement la médication qui leur avait été donnée à base de statines.

Une combinaison de levure de riz rouge, de policosanol, d’acide folique et de coenzyme Q10 a amélioré le métabolisme des lipides d’une façon importante chez des patients âgés présentant également une dyslipémie.

Chez des patients non diabétiques présentant une dyslipidémie, l’association de levure de riz rouge, de policosanol, de berbérine, d’acide folique et de coenzyme Q10, en plus d’un contrôle systématique des apports alimentaires, a permis d’amplifier l’effet de la diète alimentaire sur le contrôle de l’obésité, et a permis d’améliorer le profil lipidique et la pression artérielle, et ainsi de réduire l’incidence du syndrome métabolique.

À notre connaissance, on ne connait pas l’efficacité de l’association levure de riz rouge, policosanol, acide folique et coenzyme Q10 chez des personnes présentant du diabète de type 2.

En particulier, aucune donnée n’est disponible sur l’effet de cette supplémentation combinée avec un régime méditerranéen, sur les profils lipidiques.

Malgré ces limites expérimentales, cette analyse donne un nouvel aperçu des possibilités de traitements nutritionnel et alimentaire sur les profils lipidiques, même chez des personnes atteintes de diabète de type 2.

Nos résultats indiquent que la diète méditerranéenne seule est efficace pour réduire les niveaux de cholestérol LDL chez les patients modérément hypercholestérolémiques et présentant un risque cardio-vasculaire sans doute faible ; mais en associant une diète méditerranéenne avec une combinaison à base de levure de riz rouge permettrait d’améliorer les profils lipidiques des personnes dans des proportions très importantes. Ceci est également intéressant pour les personnes atteintes de diabète de type 2 qui présentent une intolérance aux statines.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*