Levure de riz rouge et Statines !

levure de riz rouge comparée aux statines
levure de riz rouge et statines
Levure de riz rouge et statines
Levure de riz rouge et statines

Alors qu’il existe 6 types de statines chimiques qui permettent de baisser la synthèse du cholestérol hépatique :

La Lovastatine est extraite d’un champignon Aspergillus terreus,

La Simvastatine est un composé obtenu par synthèse à partir de la Lovastatine,

La Pravastatine est un dérivé synthétique de la mévastatine obtenue par fermentation de Penicillium citrinum,

La Fluvastatine, l’Atorvastatine et la Cerivastatine sont des molécules complétement synthétisées.

Toutes ces statines inhibent l’HMG coenzyme A réductase au niveau du foie qui permet de synthétiser le Cholestérol endogène, ce qui, en fin de ligne, permet de baisser les taux de cholestérol total.

Les Monacolines de la Levure de riz rouge sont au nombre de 14 composants, dont le plus étudié est la Monacoline K qui est aussi le plus important en concentration (qui représente plus de 70 % des monacolines présentes à l’état naturel dans la levure de riz rouge).

Les Monacolines ont une structure pratiquement identique à la Lovastatine et sont fabriquées au cours du processus de fermentation de la  levure Monascus purpureus sur le riz.

Les Monacolines inhibent également l’HMG coA réductase et baissent les taux de cholestérol circulants.

La levure de riz rouge contient en plus des monacolines, des acides gras insaturés et des phytostérols qui expliqueraient pourquoi la levure de riz rouge est aussi efficace avec des doses d’utilisation plus faibles que pour les statines.

La levure de riz rouge est recommandée pour traiter les hypercholestérolémies faibles à modérées, et qualifiées de IIa, IIb et III.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*