Levure de riz rouge, Fibres alimentaires et Cholestérol.

pectine-de-pomme-fibres-cholesterolAprès des années de recherche sur les effets hypolipémiants et les effets cardioprotecteurs liés à la consommation de fibres alimentaires, des recommandations pour une consommation plus importante de fibres alimentaires ont été émises par les autorités sanitaires de tous les pays du monde.

Malgré ces recommandations qui sont maintenant anciennes, il faut constater que la consommation de fibres dans les pays industrialisés est beaucoup trop faible par rapport aux guidelines donnés.

Ce manque de consommation de fibres alimentaires vient du fait que notre alimentation est devenue trop industrialisée et trop stéréotypée.

Les fibres alimentaires n’ont pas d’intérêt gustatif particulier et le fait d’augmenter leur concentration ne peut que desservir les multinationales qui recherchent avant tout des qualités gustatives importantes pour leurs produits.

Les fibres alimentaires sont généralement classées en fonction de différents critères physiologiques, comprenant leur solubilité, leur viscosité et  leur pouvoir de  fermentation.

En général, les fibres solubles telles que la gomme de guar, la pectine de pomme, la graine de lin et le psyllium sont très visqueux et sont facilement fermentées en acides gras à chaîne courte dans le gros intestin par rapport aux fibres dites insolubles, comme la cellulose . En outre, les fibres solubles provoquent une réponse beaucoup plus prononcée sur la baisse des lipides sanguins et sur le taux de sucres dans le sang que les fibres insolubles.

La réponse hypocholestérolémiante est variable selon  la consommation des fibres solubles :

L’intérêt des fibres solubles qui sont  visqueuses et qui permettent de former un film visqueux dans les intestins, comme la gomme de guar, la pectine de pomme, la graine de lin et le psyllium a été démontré comme un agent efficace pour réduire le cholestérol dans le sang chez des sujets humains.

Le degré de réduction du cholestérol sanguin en réponse à la consommation de fibres est variable et dépend d’un certain nombre de facteurs comprenant la nature de l’alimentation de base, le type de fibres alimentaires, la durée de de la période d’adaptation au régime riche en fibres, et bien sûr selon la quantité de fibres consommées.

En outre, il y a une grande part de la génétique dans la variabilité de réponse à un régime riche en fibres, car chaque individu digère différemment.

Les investigations cliniques fournissent généralement les résultats suivants :

Une réduction des lipoprotéines de faible densité appelées LDL de l’ordre de 6 à 15 %.

Après la consommation de 14 grammes par jour de psyllium chez 20 personnes ayant un diabète de type 2 pendant six semaines, il a été observé une réduction du Cholestérol total et du LDL-cholestérol de 7% et de 9%, respectivement.

En outre, une forte réduction (de l’ordre de 25%) du taux de LDL-cholestérol a été observée chez 24 volontaires sains consommant 9 grammes de Gomme de Guar  par jour pendant 4 semaines.

Enfin, une méta-analyse incluant 67 études scientifiques a montré que la consommation journalière de 2 à 10 grammes de fibres alimentaires telles que la Pectine, le son d’avoine, la gomme de guar, la graine de lin et le psyllium a entraîné des baisses significatives du Cholestérol total et du LDL Cholestérol même si ces baisses sont faibles.

Mécanisme d’action des fibres solubles sur le Cholestérol :

Notre compréhension de la manière dont les fibres alimentaires solubles modifient le métabolisme du cholestérol et permettent de réduire les concentrations de cholestérol sanguin, est maintenant plus précise :

Il est largement admis que les fibres solubles agissent principalement au niveau de l’intestin en limitant l’assimilation des nutriments et en particulier l’assimilation du cholestérol, des triglycérides et des sucres, mais il y a également des réponses secondaires au niveau du foie et au niveau de la circulation périphérique.

Une des actions principales des fibres solubles dans l’intestin est de réduire les graisses alimentaires et l’absorption du cholestérol.

Les effets hypocholestérolémiants des fibres solubles résultent également d’une interférence de ces mêmes fibres avec la circulation des acides biliaires au niveau du cycle entéro-hépatique.

La consommation de son d’avoine chez des personnes ayant une lipémie normale, a permis de diminuer le taux de cholestérol sérique en modifiant la composition du pool d’acides biliaires du cycle entéro-hépatique et en augmentant l’élimination des acides biliaires totaux au niveau des selles. Ces observations ont en outre été démontrées dans des études cliniques chez les humains.

 

Une augmentation de la perte fécale des acides biliaires et une réduction de la concentration hépatique des acides biliaires va stimuler le foie à produire de nouveaux acides biliaires à partir du cholestérol, réduisant ainsi la concentration de cholestérol libre au niveau du foie.

La demande accrue des besoins en cholestérol au niveau du foie, du fait de la  réduction induite par les fibres alimentaires, va pousser l’organisme à trouver  du nouveau cholestérol au niveau du plasma sanguin, provenant des stockages intracellulaires de cholestérol sous forme d’esters, ou provenant des membranes cellulaires ou en augmentant la synthèse hépatique du cholestérol.

Il va s’effectuer une compensation  au niveau hépatique par la stimulation de la synthèse de cholestérol à l’aide de l’enzyme HMG-CoA réductase, qui va refabriquer des molécules de cholestérol. Mais cette resynthèse ne sera pas suffisante pour compenser complétement les pertes de cholestérol au niveau alimentaire, ce qui va créer automatiquement une baisse du cholestérol endogène et circulant au niveau du sang.

Il y est associé une baisse de synthèse des LDL cholestérol et des VLDL cholestérol au niveau sanguin.

La production d’acides gras à courte chaine par fermentation bactérienne dans le gros intestin est stimulé par la présence de fibres solubles et cette production a plusieurs avantages pour la santé.

La formation d’acides gras à courte chaine au niveau du gros intestin va permettre également une régulation secondaire au niveau hépatique en ayant une action hypocholestérolémiante.

En plus d’une action régulatrice sur la muqueuse intestinale du colon et du gros intestin, les acides gras à chaine courte comme l’acide butyrique permet de réguler le taux de cholestérol endogène, surtout en augmentant le HDL Cholestérol.

 

Intérêt de l’association entre fibres solubles et Levure de riz rouge :

La levure de riz rouge en limitant la production endogène du cholestérol au niveau du foie et les fibres solubles de type pectine, psyllium ou graines de lin en limitant l’assimilation alimentaire du cholestérol et en aidant à réguler la concentration en cholestérol total de l’organisme, montrent des synergies d’action importantes et présentent une cure de choix pour aider à normaliser le cholestérol sanguin.

Ces cures doivent être entreprise sur le long terme et se faire en cures de 3 mois à 6 mois renouvelables tout au long de la vie, car les problèmes cardiovasculaires vont en grandissant chez les seniors à partir de 50 ans.

L’alimentation générale doit aussi être surveillée de près afin de limiter l’apport de graisses saturées et de sucres rapides, afin de préserver le métabolisme lipidique et glucidique.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*