Levure de riz rouge, Nutrition et hypercholestérolémie !

fibres-alimentaires-cholesterolDes concentrations élevées dans le sang, cialis en particulier du LDL Cholesterol, seek sont un facteur de risque élevé pour developer à terme des problemes d’athérosclérose et de maladie cardiaque au niveau des coronaires.Le fait de réduire dans l’alimentation l’apport de graisses saturées et de cholestérol alimentaire et de coupler cela à la prise de levure de riz rouge permettent de réduire ces concentrations sanguines.

Le Cholestérol est présent seulement dans les aliments d’origine animale, et ces aliments d’origine animale sont souvent la première source de graisses saturées dans l’alimentation de tous les jours.

Par conséquent, le simple fait de réduire les aliments d’origine animale va permettre de diminuer progressivement les concentrations sanguines en triglycérides et en Cholestérol.

 

Si, en plus on ajoute à la diète alimentaire, des aliments qui permettent de réduire la production de cholesterol dans l’organisme, essentiellement au niveau du Foie, et que l’on évite l’assimilation du cholestérol alimentaire, cette action va permettre d’encore plus réduire le cholestérol sanguin.

Une baisse des triglycérides sanguins va être importante pour diminuer le risque qu’ils soient oxydés dans le sang et de développer des maladies coronariennes.

Les éléments clés au niveau nutritionnel sont les suivants :

Diète alimentaire à apport réduit en graisses et en Cholestérol :

Le simple fait de remplacer l’apport de graisses saturées par la même quantité de graisses insaturées permet de réduire la production de cholestérol et abaisse le taux de triglycérides dans le sang.

Il faut en effet que les graisses saturées ne représentent pas plus de 7 % des calories ingérées quotidiennement, il en est de même pour le cholestérol alimentaire ingéré qui doit être inférieur à 200 mg par jour.

Le simple fait de respecter ces contraintes quotidiennes permet de baisser le LDL Cholestérol de 5 %, mais cette baisse n’est pas suffisante pour obtenir une baisse sensible du cholesterol.

 

Il faut donc entreprendre des changements alimentaires beaucoup plus importants. Des régimes alimentaires de type végétarien qui sont sans cholestérol aucun et très faibles en graisses saturées permettent de baisser le LDL Cholestérol de 17 % à 40 % et les triglycérides de 20 % environ, avec des résultats très hauts quand on combine ces régimes végétariens avec la reprise d’un exercice physique modéré.

Bien que les autorités nationales recommandent de remplacer les acides gras saturés et les acides gras trans, en réponse aux grandes multinationales alimentaires qui rajoutaient des margarines à bas coût dans les plats cuisinés et les biscuits, par des graisses mono-saturées et poly-insaturées de synthèse ; il est important de savoir que les huiles naturelles sont des mélanges d’acides gras et apportent quand même des acides gras saturés ; l’huile d’olive par exemple contient environ 13 % d’acides gras saturés, et les huiles de poisson contiennent environ 15  % à 30 % d’acides gras saturés.

Pour avoir un effet maximal sur la baisse du Cholestérol et des triglycérides sanguins, il faut presque arrêter la prise alimentaire de graisses et d’huiles si possible et se contenter à la consommation d’acides gras essentiels afin d’éviter toute carence en oméga 3.

Un meilleur apport en acides gras insaturés va conduire à augmenter la prise de poids.

Il faut donc que les régimes alimentaires mis en place puissent être très bas en calories également, afin d’une part réussir à perdre du poids et inverser l’évolution des lésions au niveau des plaques d’athérome.

Au lieu de consommer des huiles végétales, il est préférable de consommer des petites quantités d’huiles ou d’acides gras de qualité comme ceux contenus dans les œufs, les noix, et les graines oléagineuses, qui apporteront en plus du magnésium, des fibres, de la vitamine E et des flavonoides protecteurs.

 

Les fibres alimentaires solubles :

Les fibres alimentaires aident à baisser le cholesterol, par un phénomène mécanique qui est de se complexer avec les acides biliaires. Cette combinaison limite de fait l’assimilation des acides gras alimentaires et le cholestérol alimentaire qui ont besoin d’être emulsifiés par les sels biliaires pour être pris en charge par les lipases.

Un apport plus élevé en fibres semble d’ailleurs plus efficace dans le cadre d’un régime pauvre en graisses saturés et l’apport de 8 grammes de fibres alimentaires permet de baisser le ratio LDL cholestérol  / HDL cholestérol.

Les sources les plus communes de fibres sont l’avoine, l’orge, les légumes, les fruits et légumes non pelés et la pectine de pomme.

A ce titre, il faut faire attention au type de céréales consommé, car une alimentation riche en glucides raffinés (comme la farine blanche de céréales) va augmenter le taux de triglycérides dans le sang. Par contre l’utilisation de farine complète ou de farine intégrale ayant des index glycémiques bas, vont avoir un effet bénéfique sur le taux de triglycérides sanguin, il en est de même avec la consommation de légumes et la plupart des légumineuses.

La protéine de soja a des effets importants sur la baisse du cholestérol hépatique, en augmentant les récepteurs LDL qui vont capter plus de lipoprotéines LDL dans le sang et baisser le taux de triglycérides. Des études cliniques montrent que la protéine de soja  abaisse le taux de cholestérol de 9 %, et le taux de LDL cholestérol de 13 %

La consommation de noix et d’un mélange de noix et de noisettes a aussi des effets hypolipémiants, à condition d’éviter la consommation de mélanges salés. Cet effet est dû à leur richesse en fibres, en sterols et en graisses insaturées. Les baisses escomptées sont de l’ordre de 12 à 16 % sur les paramètres sanguins du cholestérol et des triglycérides.

Les Phytostérols sous forme libre en gélules ou sous forme d’esters au sein des magarines permettent également de diminuer le LDL Cholestérol de 10 % environ en inhibant l’assimilation du Cholestérol, mais l’apport de margarine aura un effet contraire au principe de diminuer l’apport calorique, on préférera donc les gélules de phytostérols.

 En résumé,

une diète alimentaire combinant un regime végétarien, des fibres solubles, de la proteines de soja, des fruits secs, des phytostérols, a montré un effet de diminution de 30 % sur le cholestérol sanguin et le LDL cholestérol, ce qui est proche des résultats obtenus avec les médications à base de statines.

Si on apporte à ce régime complet, de la levure de riz rouge à raison de 2 gélules par jour apportant 10 mg de monacoline et des phytostérols végétaux ; les résultats obtenus seront très importants et ne nécessiteront pas d’avoir recours aux statines.

La Levure de riz rouge a montré ses effets bénéfiques tant au niveau de la baisse du Cholestérol, qu’au niveau de la prévention des risques cardio-vasculaires ou des récidives de problèmes cardio-vasculaires.

 

Il faut aussi rappeler que la consommation d’alcool et la consommation de tabac doivent drastiquement diminuer, afin de mettre les meilleures chances de son côté pour réussir la lutte contre le cholestérol sanguin.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*