Levure de riz rouge, obésité et syndrome métabolique :

obesite-syndrome-metabolique-levure-de-riz-rougeUn mode de vie sédentaire est un facteur important dans l’augmentation de la prévalence du syndrome métabolique, et à son tour dans l’augmentation des risques cardiovasculaires modérés. De nos jours, le mode de vie ainsi que l’alimentation trop riche en calories sont les grands responsables de l’épidémie d’obésité et du syndrome métabolique qui peut en découler.

L’obésité est le fait d’avoir un indice de masse corporelle trop élevé.

Le syndrome métabolique, aussi appelé le syndrôme X, est constitué d’un ensemble de problèmes métaboliques liés à un problème de surpoids, essentiellement localisé sur l’abdomen.

On constate généralement au cours d’un syndrôme métabolique, les problèmes suivants :

Un Indice de Masse Corporelle élevé, de l’embonpoint abdominal (lorsque les graisses se concentrent autour de la taille) avec un tour de taille généralement supérieur à 80 cm pour les femmes et à 94 cm pour les hommes ; une concentration élevée en triglycérides sanguins, supérieur à 1,7 mmol/l ; la présence d’hypertension, un taux faible de HDL cholestérol,  inférieur à 1,0 mmol/l chez les hommes et à 1,3 mmol/l  chez les femmes ; et une glycémie élevée qui dépasse la normale (supérieure à 1 gramme par litre).

 

La modification du mode de vie est généralement une première étape fondamentale dans la gestion, le maintien et la résolution du poids de forme, qui est un enjeu majeur, en cas d’obésité ou de syndrome métabolique

Il est très difficile d’accompagner des personnes en état de syndrome métabolique avec des médicaments et avoir recours aux actifs nutritionnels englobés dans une alimentation contrôlée par un diététicien est l’une des indications médicales du moment. Des contrôles réguliers des paramètres sanguins sont aussi une nécessité.

Les personnes ayant un syndrome métabolique récent, peuvent préférer une telle approche étant donné le risque potentiel associé aux effets secondaires des médicaments chimiques.

Un certain nombre de produits nutraceutiques se sont avérés avoir des effets bénéfiques pour abaisser le LDL cholestérol. Des études cliniques ont montré que la levure de riz rouge, qui contient des monacolines, similaires à certaines statines, sont modérément efficaces pour abaisser le taux de LDL cholestérol. Mais la Levure de riz rouge a également récemment montré qu’elle aide à diminuer le rapport leptine/adiponectine, qui permet d’avoir un impact favorable sur l’état inflammatoire de l’organisme et sur la sensibilité à l’insuline.

L’adiponectine est devenue une hormone incontournable dans la compréhension de l’obésité, de l’insulino-résitance, dans le développement du diabète de type 2, et dans les maladies cardiovasculaires.

l’adiponectine appartient à la classe des protéines et est sécrétée par le tissu adipeux. Les concentrations sanguins d’adiponectine sont significativement diminués en cas d’obésité, lors de la présence d’un syndrome métabolique, en cas de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires et d’hypertension.

Le policosanol, comprenant des molécules alcools à chaîne moyenne extraites de la canne à sucre, a  montré une activité sur la réduction du LDL cholestérol et sur le cholestérol total ainsi qu’une légère augmentation du HDL cholestérol dans un 2ème temps de la cure, bien que son mécanisme d’action n’a pas été complètement élucidé.

La  Combinaison de tels actifs : Levure de riz rouge – Policosanol peut donc être d’un intérêt potentiel et offrir une approche alternative pour la gestion des personnes ayant une hypercholestérolémie élevée au cours d’un syndrome métabolique.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*