Levure de riz rouge, taux de cholestérol élevé et Naturopathie :

naturopathie-cholesterol-phytothérapieQue dit la science ?

L’arsenal alimentaire qui est à notre disposition est maintenant très important et il faut savoir discerner dans la masse, les bons produits aux bonnes concentrations.

Certains produits à base de levure rouge de riz contiennent des quantités substantielles de monacoline K, qui est une molécule chimiquement identique à l’ingrédient actif d’un médicament hypocholestérolémiant à base de statines, la lovastatine.

Les données scientifiques disponibles sur les effets hypocholestérolémiants de la levure de riz rouge sont en fait centrées sur l’activité de la lovastatine, mais il y a également des études spécifiques qui ont été rapportées sur la levure de riz rouge.

 

Les preuves scientifiques de l’activité de la levure de riz rouge :

Les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge contiennent des quantités substantielles de monacoline K, qui est chimiquement identique à l’ingrédient actif du médicament lovastatine. Cette molécule la monacoline K et ses dérivés que l’on dénombre jusqu’à 14 molécules différentes ont une activité anti-cholestérol, en réduisant les niveaux de cholestérol total et de LDL Cholestérol (le mauvais cholestérol) dans le sang et ont une activité très intéressante dans les cas d’hypercholestérolémie légère à modérée.

Mais il faut utiliser la levure de riz rouge avec précaution car il peut y avoir des contre-indications, même si les effets secondaires causés par la levure de riz rouge sont rares et minimes.

Il est important de bien regarder l’étiquetage des produits que vous consommez et bien vérifier le dosage en monacoline K qui doit être de 10 mg par jour pour une ou 2 gélules.

Il est clairement établi que 10 mg de monacoline K par jour va permettre de baisser le cholestérol d’au moins 15 % après 2 mois de cure.

On déconseille par contre d’utiliser de prime abord la levure de riz rouge pour des traitement de cholestérol très élevé.

Sécurité d’emploi de la levure de riz rouge :

Les mêmes types d’effets secondaires qui peuvent survenir chez les patients prenant de la lovastatine peuvent également survenir chez les patients qui prennent des produits à base de levure de riz rouge qui contiennent de la monacoline K.

Les effets secondaires potentiels sont des douleurs musculaires, les patients qui soufrent de maladies hépatiques et rénales ne devraient pas consommer de levure de riz rouge sans avoir consulter leur médecin. Mais fort heureusement les effets secondaires liés à la levure de riz rouge sont rares.

Les Suppléments à base de levure de riz rouge ne devraient pas être utilisés non plus pendant la grossesse ou l’allaitement.

Il est connu que la lovastatine peut interagir avec une variété de médicaments pour augmenter le risque de rhabdomyolyse; ces médicaments comprennent d’autres agents anti-cholestérol, certains antibiotiques, certains antidepresseurs, des médicaments utilisés pour traiter les infections fongiques et les médicaments utilisés pour traiter l’infection du VIH. Il est probable que les produits à base de riz rouge contenant de la monacoline K pourraient interagir avec ceux-ci ou d’autres médicaments de la même façon.

Si le processus de culture de la levure de riz rouge n’est pas soigneusement contrôlé, une substance appelée citrinine peut se former. La Citrinine a une toxine qui doit être absente de la levure de riz rouge.

Fort heureusement, la citrinine est contrôlée par l’ensemble des laboratoires européens et son dosage est réglementé.

Vous pouvez si vous le souhaitez, demander cette information au laboratoire qui a fabriqué le produit.

 

Comment associer la levure de riz rouge en naturopathie :

La Levure de riz rouge est active à des faibles doses comparé aux statines. On conseille d’associer le riz rouge avec d’autres actifs complémentaires comme les oméga 3, les oligo-éléments anti-oxydants qui vont protéger les lipoprotéines circulantes ainsi que les fibres alimentaires qui vont aider à mieux digérer d’une part et à éliminer triglycérides et cholestérol alimentaires. Les plantes bénéfiques pour le cholestérol sont l’ail, le thé vert, le chardon marie et l’aubier de tilleul. Chacune de ces plantes a soit une activité anti-oxydante puissante, ou une activité centrée sur le foie et la sécretion de la vésicule biliaire qui permettent d’activer l’élimination de la bile et ainsi réduire l’assimilation du cholestérol alimentaire.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*