Oméga 3, levure de riz rouge et santé cardiaque !

huile-poisson-omega-3-riz-rougeLa quantité et la qualité des acides gras dans le régime alimentaire jouent un rôle critique dans le maintien de la santé humaine. Plusieurs études trouvées dans la littérature ont directement démontré que  la quantité et le type de consommation des matières grasses est directement lié à des maladies spécifiques comme les maladies cardiovasculaires, l’hypercholestérolémie, certains développements de cancers, l’hypertension artérielle et l’obésité.

Le plus grand contributeur à ces problèmes est le lipide ou l’acide gras dit acide gras trans.

Interet des graisses alimentaires :

Les graisses et les huiles alimentaires sont de très bons nutriments et apportent d’innombrables bénéfices du moment que l’on consomme de façon raisonnable des lipides naturels et des oméga 3 naturels.

L’industrialisation alimentaire a changé la donne aujourd’hui en produisant des acides gras artificiels à partir d’huiles végétales afin de les rendre plus solides et plus stables dans les produits commercialisés, il s’agit des acides gras semi-hydrogénés, des margarines ou des acides gras trans.

L’apport de ces graisses de façon excessive est nuisible pour la santé, et à ce titre, le récent succès de certains programmes diététique comme le régime Atkins a montré qu’une réduction de l’apport en glucides et que la consommation de lipides de meilleure qualité peuvent avoir un effet positif sur la perte de poids et la santé en général.

 

Le rôle fonctionnel des lipides dans l’alimentation est situé à 4 niveaux :

Tout d’abord, les lipides offrent une densité calorique et énergétique au sein de l’alimentation. Un gramme de lipides apporte 9 kcal d’énergie. Les glucides et les protéines, fournissent quant à eux seulement 4 kcal d’énergie par gramme. Les lipdes offrent une densité calorique importante pour les travailleurs qui réclament une énergie importante, en effet les lipides sont le carburant essentiel des muscles pour des efforts sur le long terme, alors que personne ne connaisse vraiment leur importance à ce niveau.

En second lieu, les matières grasses sont essentielles pour l’absorption et la mobilisation des vitamines liposolubles telles que les vitamines A, E, et K et l’apport des antioxydants liposolubles. Ces vitamines ne seront plus utilisées par le corps, si les acides gras ne sont pas disponibles dans l’alimentation.

Ainsi les lipides sont de véritables véhicules alimentaires transportant les vitamines liposolubles, des nutriments et des antioxydants dans l’organisme.

Troisièmement, les huiles végétales sont les seules sources d’acides gras essentiels pour l’organisme, quand on parle d’oméga 6, d’oméga 3 comme l’EPA ou le DHA.

 

Les acides gras essentiels (AGE) sont des acides gras, que le corps ne peut pas synthétiser et qui doivent être fournis par l’alimentation.

Les acides gras essentiels sont les précurseurs de composés chimiquement apparentés, appelés les prostaglandines qui sont synthétisés dans l’organisme à partir des acides gras oméga 3, en particulier des acides  eicosapentaénoïque (EPA) et docosahexaénoïque (DHA). Si ces 2 molécules ne sont pas fournies par l’alimentation, le métabolisme ne peut pas synthétiser des prostaglandines de type anti-inflammatoires. Les prostaglandines jouent un rôle clé dans la régulation de nombreux processus physiologiques dans le corps, tels que le contrôle de la pression artérielle, le contrôle des lésions vasculaires au niveau du coeur, des vaisseaux et du cerveau, empêchant la formation de caillots sanguins au niveau des artères, en réduisant le cholestérol et le taux de triglycérides sanguins, en aidant à diminuer et mieux orienter les contractions utérines pendant l’accouchement et en diminuant les symptomes durant les cycles menstruels.

La voie Oméga 3 de la formation des prostaglandines et des thromboxanes est la voie de formation de composés anti-inflammatoires qui vont aider à calmer les foyers inflammatoires situés à certains niveaux de l’organisme.

Enfin, la graisse dans l’alimentation donne une qualité de texture, de goût et de saveur à la nourriture. Les graisses et les huiles sont des lubrifiants au sein de l’alimentation par leur utilisation comme agents de démoulage et en tant que partie intégrante du processus de cuisson et de lubrifiant lors de la mastication. Les lipides et les huiles modifient enfin la libération des arômes et permet d’améliorer l’appétence et l’aspect gustatif des aliments.

 

Les oméga 3 :

On trouve les oméga dans l’alimentation, en particulier dans les poissons gras, saumon, thon et sardines, et il faudrait en consommer régulièrement toutes les semaines afin d’apporter une quantité de l’ordre de 500 mg par jour, ce qui devrait permettre de réduire le nombre de décès résultant d’un infarctus ou d’un trouble coronarien.

Cet apport quotidien peut être apporté par des compléments alimentaires qui sont prédosés et qui sont contrôlés au niveau de leur qualité, de leur dosage en oméga 3 et mais aussi sur l’absence de métaux lourds et de pesticides.

Les oméga 3 prédosés que nous vous recommandons sont les oméga 3 naturland et les oméga 3 Equi-nutri.

 

Association levure de riz rouge – omega 3 :

 

Pour contrôler son cholestérol et pour mieux gérer l’entrée des triglycérides dans l’organisme, une association très efficace est de prendre des oméga 3 en supplémentation associés à la levure de riz rouge prédosée en monacoline K qui permettent à eux 2, d’améliorer la qualité des lipoprotéines de transport du cholestérol et des triglycérides dans le sang. En effet, alors que les oméga 3 auront une rôle de protection contre les inflammations vasculaires et amélioreront les membranes des lipoprotéines qui transportent les triglycérides, la monacoline K va bloquer la synthèse du cholestérol au niveau hépatique. Les 2 actifs oméga 3 et levure de riz rouge vont indéniablement baisser les risques cardio-vasculaires d’une façon toute naturelle.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*