Tout savoir sur les triglycérides !

triglycerides_levure_de_riz_rougeLes lipides ou les graisses sont toujours constituées sous forme de molécules de triglycérides.

Les triglycérides sont indispensables à l’organisme pour l’énergie importante qu’ils peuvent apporter à l’organisme, cialis et également pour améliorer la fluidité des membranes plasmiques au niveau cellulaire ; ce rôle de structure fonctionnelle est assuré par les acides gras insaturés.

Enfin, help de nombreux triglycérides comportent des acides gras modulateurs des réactions inflammatoires et précurseurs de molécules hormonales indispensables à l’organisme.

L’apport en triglycérides est assuré par l’alimentation et leur excès peut par contre être négatif pour l’organisme et le dérégler.

 

 

Comment est constitué un triglycéride ?

 

Tout comme la molécule de  cholestérol, purchase les triglycérides font partie de la catégorie des graisses.

Les triglycérides proviennent essentiellement d’une voie de synthèse qui s’effectue au niveau du foie. Les triglycérides sont également digérés par les lipases intestinales pour être reformés au niveau hépatique, à l’identique, ou avec les substrats présents au moment des réactions métaboliques.

Les triglycérides sont toujours constitués d’une molécule de glycérol et de 3 acides gras qui sont attachés au Glycérol par des liaisons moléculaires.

Cette structure tridimensionnelle est insoluble dans l’eau et dans les liquides organiques, et il faut donc des transporteurs spécifiques qui vont assurer le transport des triglycérides dans l’organisme.

 

Le transport des triglycérides dans l’organisme :

Le transport des triglycérides est assuré par les lipoprotéines plasmatiques car les triglycérides sont insolubles dans le sang.

Il y a 4 types de lipoproteines qui assurent le transport des acides gras sous forme de triglycérides,

Les Chylomicrons qui sont très riches en triglycérides et qui assurent le transport des lipides des intestins au foie, les VLDL (lipoprotéines à très faible densité), ainsi que les IDL et les LDL qui assurent le transport des triglycérides du foie aux différents organes de l’organisme, selon différents gradients de concentrations. Les lipoprotéines se fixent sur des récepteurs cellulaires afin de délivrer les triglycérides à même la cellule.

Un afflux de triglycérides alimentaires risque d’augmenter le taux de triglycérides dans le sang. Il y a un risque important d’oxydation des lipoprotéines, d’où la formation de plaques d’athérome qui peuvent à terme créer des maladies cardio-vasculaires.

 

 

Le dérèglement du taux de triglycérides dans le sang :

 

Lorsque le taux de triglycérides dans le sang est anormalement élevé, on parle d’hypertriglycéridémie. La quantité de triglycérides sanguins considérée comme normale et sans danger pour la santé doit être moins de 2 mmol/l ou 1.75 grammes par litre. Ce taux varie en fonction des techniques d’analyse utilisées et en fonction de l’âge et du sexe de la personne. Une prise de sang permet de connaître ce taux.

Il existe des causes multifactorielles à l’origine d’une hypertriglycéridémie.

La 1ère est l’origine génétique ou héréditaire, mais la plus fréquente est l’origine alimentaire.

La plus fréquente est l’origine secondaire, lié au surpoids, au diabète de type 2 mal équilibré, au syndrome métabolique avec de nombreuses conséquences associées, une prise sur le long terme de médicaments comme la cortisone, les oestrogènes, des anti-dépresseurs, et enfin les excès alimentaires, en particulier d’alcool ou de sucres rapides.

 

 

Le traitement naturel de l’hypertriglycéridémie :

 

La principale résolution de l’hypertriglycéridémie est d’arrêter l’origine qui en est la cause, quand cela est possible.

En cas de prise de médicaments, la possibilité médicale d’arrêter le traitement concerné permettra de rétablir des concentrations normales en triglycérides.

2 causes majeures sont à l’origine d’hypertriglycéridémien endémique, ce sont le surpoids et les mauvaises habitudes alimentaires

 

La perte de poids  est un élément clé du traitement. Il est important de l’associer à une reprise d’une activité physique régulière, modérée à raison de 3 scéances d’une heure par semaine.

Un régime alimentaire adapté doit être mis en place, avec suppression de tout alcool (vin, bière, apéritif, digestif), arrêt complet des sucreries (sucres rapides raffinés, confitures à base de saccharose, patisseries, gâteaux, biscuits, bonbons, sodas et chocolat), diminution des féculents « blancs » (pain, nouilles, riz, pommes de terre, légumineuses. Il faut également réduire la prise d’acides gras saturées et augmenter la consommation de fibres alimentaires solubles.

 

Les compléments alimentaires conseillés sont la prise d’ oméga 3 à base d’huile de poisson, même si les oméga 3 sont plus efficaces dans les préventions d’infarctus répétitifs, la consommation de soja, d’ isoflavones de soja et de protéines de soja, de légumes verts, de phytostérols, de pectine de pomme, de levure de riz rouge dans les cas d’hypercholestérolémie associée, car la levure de riz rouge seule n’a pas d’influence directe sur le taux de triglycérides, mais une influence indirecte, grâce aux phytostérols et aux acides gras essentiels qu’elle contient.

Share Button

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*